Formation Aromathérapie offerte! télécharge la immédiatement

Phytothérapie : tout savoir !

Phytothérapie : tout savoir !

Connue dans les quatre coins du monde, la phytothérapie est une discipline qui se repose sur l’utilisation des plantes à des fins thérapeutiques. Mais quels sont les principes de la phytothérapie ? Pourquoi consulter un spécialiste et comment la séance se déroule-t-elle ? Est-ce qu’il y a des contre-indications ? Nous faisons le point.

Principe de la phytothérapie

Comme déjà précisé ci-dessus, la phytothérapie est une médecine symptomatique qui repose sur l’utilisation de plusieurs plantes connues pour maintenir un bon état de santé et rééquilibrer l’organisme.

Contrairement à la médecine classique qui n’extrait que le principe actif de la plante pour en faire un médicament, la phytothérapie utilise la plante en entière (ou en partie) pour venir au bout de plusieurs troubles, et ce sous de nombreuses formes.

La logique du traitement de cette discipline est également différente. Pourquoi ? Puisqu’on utilise les plantes comme des médicaments pour soigner le corps et réguler ses fonctions. Les spécialistes connus pour leur sérieux et professionnalisme choisissent des plantes avec soin, ce qui garantit des résultats impressionnants.

A noter que la phytothérapie est destinée à tout le monde, y compris les enfants et les femmes enceintes, à la seule condition d’opter pour des remèdes sans alcool.

Pourquoi consulter un professionnel  ?

Ces dernières années, de plus en plus de personnes consultent un spécialiste en phytothérapie pour résoudre certains soucis, notamment quelques maladies. Le professionnel nous donne des plantes à utiliser au quotidien pour rééquilibrer notre organisme. Selon les dires de la plupart des personnes qui ont fait appel à un phytothérapeute, les résultats sont impressionnants.

Souvent, les « patients » consultent un professionnel en phytothérapie pour :

  • Les troubles digestifs, tels que les colites, les spasmes, la constipation, les ballonnements somnolences après le repas, les diarrhées, etc. ;

  • Les troubles urinaires ;

  • Les troubles du sommeil ;

  • Les troubles de la concentration et de la mémoire ;

  • Les troubles de la péri-ménopause et de la ménopause ;

  • Le stress et l’anxiété ;

  • Les affections bronchiques en état grippal, comme la toux, le rhume et la bronchite ;

  • Les douleurs articulaires et musculaires, comme l’arthrose et les rhumatismes ;

  • Les problèmes de la peau, comme l’acné et la cicatrisation ;

  • Les maux de tête, la fièvre, la fatigue et les douleurs ;

  • Les personnes qui souffrent de trac ;

Le champ d’application de cette discipline est très large. Dans certaines situations, elle peut accompagner les traitements allopathiques pour améliorer le bien-être des patients. Elle a aussi présenté son efficacité contre des pathologies aiguës ou chroniques mais également en prévention.

Pour rappel, les remèdes donnés par les phytothérapeutes peuvent être appliqués localement ou ingérés en fonction de la façon dont ils sont préparés : crème, poudre, infusion, décoction, teinture, cachet, etc.

les plantes pour soigner avec la phytothérapie

Comment pratique-t-on la phytothérapie ?

Comme déjà précisé ci-dessus, les phytothérapeutes utilisent la plante entière ou en partie pour soigner certains troubles. Pour cela, ils optent pour plusieurs moyens d’extraction. Nous vous en citons les plus importants :

Les poudres

Pour cette solution, les spécialistes sèchent la partie végétale de la plante, la pulvérisent et la tamisent. Souvent, la poudre sert à produire des gélules, des comprimés et des teintures.

Les extraits

Souvent, cette préparation est réalisée par macération dans un solvant. Nous évaporons par la suite le solvant pour avoir un extrait à la consistance sèche, molle ou fluide.

L’alcool des plantes

C’est un alcool que l’on obtient en distillant les plantes sèches ou fraîches macérées dans l’alcool.

La teinture mère homéopathique

Pour avoir ce résultat, la plante est macérée dans l’alcool à 70° pendant un temps variable. A noter que l’on utilise une plante fraîche.

Pour l’utilisation des plantes, il existe de nombreuses formes galéniques, à savoir :

L’infusion

Pour préparer cette infusion, on dépose la plante choisie dans l’eau au moment de l’ébullition et on la laisse reposer sous un couvercle pendant 10 minutes.

La décoction

On met de petits morceaux des plantes à bouillir pendant quelques minutes. Le temps de bouillon dépend de la plante choisie.

La macération

On laisse la plante macérer dans un liquide froid pendant plusieurs heures. On filtre le mélange et on le boit chaque jour.

L’inhalation

On verse de l’eau bouillante sur la plante pour en respirer la vapeur, et ce de nombreuses fois par jour.

Quelles sont les contre-indications de la phyto? 

Attention ! La phytothérapie présente certaines contre-indications. En effet, ces dernières dépendent des plantes que l’on utilise ainsi que des formes galéniques. Par ailleurs, il faut savoir qui si les plantes sont mal utilisées ou trop dosées, elles peuvent donner des effets négatifs. C’est pour cette raison qu’il est préférable de prendre l’avis d’un médecin si vous prenez des médicaments, ou encore si vous avez des problèmes de santé ou si vous êtes une femme enceinte. La précaution est très importante !

Si vous suivez un traitement antidépresseur, pour le cœur ou une trithérapie, il est déconseillé de consommer le millepertuis (par exemple). Cette plante est aussi déconseillée pour les femmes enceintes.

Pour l’automédication, il est indispensable de prendre en compte les précautions d’emploi indiquées par le fabricant. Par ailleurs, les achats sur Internet où l’on ne connaît pas la traçabilité des produits sont à éviter. Il est fortement recommandé de rester vigilants quant à la qualité des plantes à utiliser.

Comment se déroule une consultation en phytothérapie ?

Tout d’abord, il faut savoir que la phytothérapie n’est pas reconnue en tant que spécialité médicale en France, mais généralement tous les médecins et les pharmaciens ont suivi une formation en phytothérapie. Les plus grands prescripteurs de ces traitements sont les naturopathes.
Attention cependant aux personnes qui se prétendent herboristes reconnus… Car il faut savoir que le diplôme d’herboriste a été arrêté en France depuis 1941 et la dernière herboriste diplômée en France est décédé en 2018, soyez vigilant lorsque vous choisissez le professionnel à consulter.

Lors d’une consultation chez un  »phytothérapeute », le professionnel commence par récolter quelques informations générales et les données médicales en lien avec le problème du « patient ». Il effectue également un examen clinique pour identifier les déséquilibres physiologiques associés. Par la suite, il propose une préparation à base de plusieurs plantes à associer et à doser de façon individualisée.

Quant à la durée de la consultation, elle dépend de la problématique de santé du patient et des examens nécessaires à réaliser.


Quel sont les prix d’une séance de phytothérapie ?

Les prix varient entre 55 et 120 euros en fonction des villes et des professionnels.

Vous aurez compris que les séances en phytothérapie ne sont pas remboursés par la sécurité social, sauf si elles sont pratiqué par votre médecin généraliste mais la prise en charge se fera sur la base d’une consultation classique.
Par contre, je vous conseillerai de vous rapprocher de votre mutuelle car de plus en plus d’organismes proposent des forfaits de prise en charge pour les médecines douces.

 

Vous souhaitez vous former en phytothérapie ?

Nous vous conseillons de suivre cette formation :  FORMATION EN PHYTOTHÉRAPIE

Influence Santé
Influence Santé, le magazine qui vous aide à reprendre votre santé en mains, tous nos conseils en Naturopathie, Réflexologie, Phytothérapie, alimentation....