Formation Aromathérapie offerte! télécharge la immédiatement

6 plantes contre l’épilepsie

plante contre l'épilepsie

Les plantes pour lutter contre l’épilepsie

L’épilepsie touche 600 000 personnes en France et se présente sous plusieurs types selon son origine. Certains patients épileptiques restent pharmaco-résistants aux soins.
En effet, 2 personnes sur 3 ne sont pas réceptives aux traitements médicamenteux. La phytothérapie a fait ses preuves dans la diminution des crises convulsives.

La phytothérapie est une médecine traditionnelle qui repose sur l’utilisation des vertus thérapeutiques des plantes pour soulager les maux du quotidien (insomnie, constipation, digestion…) ou pour intervenir dans le traitement des maladies (mentales, cardio-vasculaires, hormonales…).

Les plantes médicinales peuvent être présentées sous différentes formes : infusion, gélule, décoction, teinture-mère, crème, huile et poudre. Cette médecine douce peut être utilisée en complément d’un traitement pharmacologique.

L’épilepsie est une affection neurologique qui se caractérise par des crises convulsives d’une partie du corps ou de son ensemble dû à une décharge électrique importante d’un groupe de neurone du cortex cérébral. Les crises généralisées s’identifient par une crise tonico-clonique des quatre membres et s’accompagne d’une perte de connaissance, d’une cyanose (coloration bleutée de la peau et des muqueuses), d’une difficulté respiratoire (dyspnée), d’une émission involontaire d’urines et de selles (énurésie et encoprésie).

Les crises partielles s’identifient quant à elle, par des troubles moteurs et sensitifs (incapacité motrice, fourmillement, paralysie…) et par des troubles sensoriels (hallucination, vision…).

Les plantes médicinales sont composées de nombreux principes actifs naturels pouvant être utilisés à des fins thérapeutiques, mais certains végétaux contiennent des substances toxiques. C’est pour cette raison que les prélèvements sont effectués sur une ou plusieurs parties de la flore : feuille, tige, écorce, racine…

les plantes contre l'épilepsie

Quelles sont les plantes anti-épileptiques ?

La passiflore: Elle a des vertus apaisantes et antispasmodiques. Elle soigne les affections neurologiques et les crampes musculaires.
Utilisation : 3 infusions par jour (1 cuillère à café par tasse).

La pivoine: Elle a des propriétés sédatives et antispasmodiques, favorisant la décontraction des muscles et la prévention des convulsions. Elle est également analgésique et soulage les douleurs corporelles pouvant être ressenties après une crise.
Utilisation : 2 à 3 infusions par jour (20 g de racines séchées par 1 litre d’eau).

La valériane : Elle est utilisée pour rééquilibrer et stabiliser le système nerveux central. Elle possède des vertus sédatives, décontractantes et anxiolytiques. Elle a aussi des effets bénéfiques contre la nervosité, l’insomnie, l’asthme et les palpitations cardiaques.
Utilisation : 3 infusions par jour (100 g de racines par 1 litre d’eau).

La coriandre : elle est connue pour ses bienfaits anticonvulsifs, son action moléculaire retarde les crises et réduit l’activité épileptique dans le cerveau. Elle intervient dans la prévention du cancer, de l’obésité et du diabète.
Utilisation : 1 infusion après chaque repas (1 cuillère à café par tasse).

L’angélique : elle est spasmolytique réduisant les spasmes musculaires involontaires et douloureux du corps. Cette plante est également sédative et modère l’activité cérébrale. Elle est aussi utilisée en présence d’une fièvre, d’une congestion nasale et pulmonaire ou d’une bronchite.
Utilisation : 2 infusions après chaque repas (5 g de graines par 1 litre d’eau).

La camomille : elle a des vertus calmantes, relaxantes et antalgiques. Ses principes actifs interviennent sur la régulation du système nerveux central. Elle est notamment utilisée sur l’hyperactivité des enfants. Elle est souvent conseillée en cas d’insomnie et de nervosité.
Utilisation : 2 à 3 infusions par jour (2 cuillères à café de fleurs séchées dans 1 / 4 de litre d’eau)

Cette thérapie par les végétaux nécessite le diagnostic d’un professionnel qualifié et formé car les plantes médicinales peuvent déclencher des crises convulsives et seraient contre-indiqués dans le traitement de l’épilepsie. Certaines plantes interviendraient de façon défavorable sur les molécules et l’action des médicaments. En effet, des études et recherches médicales démontrent que le millepertuis est pro-convulsif et augmente le risque et la fréquence des crises.

Influence Santé
Influence Santé, le magazine qui vous aide à reprendre votre santé en mains, tous nos conseils en Naturopathie, Réflexologie, Phytothérapie, alimentation....