soins naturels

Comment soigner naturellement un kyste poplité ?

Écrit par  | 

Le kyste poplité est souvent lié à une maladie articulaire du genou. Il se caractérise visuellement comme une boule disgracieuse. Cette affection courante touche autant les enfants que les adultes. La plupart du temps, le kyste de Baker est de petite taille et n’occasionne aucune douleur.

Cependant lorsqu’il devient plus imposant, le kyste poplité provoque une gêne importante et une altération de la mobilité du genou. Cette masse peut évoluer favorablement en se résorbant de manière autonome ou bien nécessiter un traitement médical. Généralement, la prise en charge thérapeutique repose sur la ponction et l’injection de cortisone. Des traitements naturels existent pour traiter un kyste poplité. Découvrez nos recettes « home-made ».

 

Un kyste poplité, qu’est-ce que c’est ?

Le kyste poplité correspond à une masse dans la face creuse du genou. Cette masse contient essentiellement du liquide synovial en forte quantité dû à un épanchement au niveau de l’articulation.

L’articulation synovial du genou est entourée d’une enveloppe tissulaire appelée la capsule articulaire. Celle-ci à pour fonction d’apporter les nutriments essentiels à l’articulation et d’assurer sa lubrification et sa protection. Dans le cas d’un traumatisme, d’une pathologie inflammatoire ou d’une affection dégénérative, la membrane synoviale peut sécréter une quantité importante de liquide. Cette surproduction de fluide entraîne une accumulation anormale dans la cavité de la face postéro-interne du genou. Le kyste poplité s’installe entre le muscle semi-membraneux (muscle de la cuisse) et le chef médial du muscle gastrocnémien (mollet).

Chez l’enfant, le kyste de Baker se développe entre 4 et 7 ans et apparaît simultanément sur la face postéro-interne des deux genoux. Chez l’adulte, la masse est plus fréquente entre 35 et 70 ans avec une prévalence à 50 ans et se développe seulement d’un seul côté du genou.

Le kyste poplité est une affection courante en rhumatologie. Il est généralement sans incidence grave et son diagnostic est facile à poser.

 

Quels sont les symptômes ?

Lorsqu’il est de petite taille, le kyste de Baker est asymptomatique, mais lorsque l’épanchement devient trop important celui-ci provoque une incommodité et s’identifie par :

  • Une boule à la palpation située sur la face arrière du genou ;
  • La masse est douloureuse et gêne pour la flexion de la jambe (marche, accroupissement…) ;
  • Une sensation d’étirement ou de tension ;
  • Une inflammation ;
  • Un gonflement au niveau de l’articulation et qui se dissipe au repos.

Dans le cas de complications, le kyste poplité peut provoquer :

  • Une dissection qui correspond à la division en deux parties du kyste. On observe généralement des douleurs, un œdème et un érythème.
  • Une rupture indiquant une fissure du kyste. Les symptômes sont semblables à une thrombose veineuse profonde (tuméfaction, rougeur…).
  • Un syndrome des loges se caractérise par l’augmentation de la pression à l’intérieur du genou. Ce symptôme provoque une tension, des crampes et une perte de sensibilité au niveau de la face plantaire.
  • Une compression nerveuse provoque un déficit moteur, une douleur au niveau du mollet et du pied et une atrophie du muscle triceps sural.
  • Une compression artérielle se définit par une claudification (difficulté à la marche et disparaît au repos) et par l’absence de pouls distaux.

Quelles sont les causes ?

Chez l’enfant, la kyste poplité est causé principalement par un mécanisme de frottement « siège de classe », par un traumatisme (chute, coups…) ou par une pathologie comme le syndrome d’Ehlers-Danlos, la ostéochondrite disséquante, l’arthrite rhumatoïde juvénile, la spondylarthrite, le psoriasis ou bien encore le lupus.

Chez l’adulte, le kyste de Baker est provoqué par une pathologie articulaire comme la gonarthrose (arthrose du genou), l’arthrite, la polyarthrite rhumatoïde ou bien l’hydarthrose.

 

Quels sont les traitements naturels pour soigner un kyste poplité ?

L’harpagophytum

Cette plante détient des propriétés anti-inflammatoires et antalgiques. Elle est recommandée dans le traitement des affections articulo-musculaires (arthrite, arthrose…). Elle permet de soulager la douleur et la sensation de tension au niveau du genou et de restaurer la souplesse et la mobilité de celui-ci. Sa vertu anti-infectieuse aide à prévenir le développement d’une infection en cas de rupture ou de dissection du kyste poplité. L’harpagophytum améliore la circulation sanguine et favorise la réduction des œdèmes.

Posologie : versez 1 cuillère à café de poudre d’harpagophytum dans une tasse d’eau bouillante et laissez infuser 10 minutes. Vous pouvez retrouver cette plante sous forme de gélule. La prise recommandée est de 3 à 4 gélules par jour et le traitement doit être appliqué pendant un mois. Attention, cette plante ne doit pas être utilisée chez les enfants de moins de 18 ans.

L’alimentation

Dans la prise en charge d’un kyste poplité, il est conseillé d’adopter une alimentation anti-inflammatoire. Les légumes verts, les fruits secs, les poissons gras, les fruits rouges et les agrumes doivent être inclus dans la cure alimentaire. La friture, le sucre raffiné, les sodas et la viande rouge sont à proscrire.

L’huile essentielle de lentisque pistachier.

Riche en alpha-pinène, l’huile essentielle de lentisque pistachier détient des propriétés drainantes et décongestionnantes. Elle favorise la circulation et aide à rééquilibrer la production des fluides corporels. Elle lutte efficacement contre l’accumulation du liquide synovial et contribue à résorber le kyste poplité.

Posologie : versez 2 gouttes d’huile essentielle de lentisque pistachier dans une cuillère à café d’huile d’olive et appliquez en effleurage doux sur le kyste. Le massage ne doit pas exercer de pression sur la peau afin d’éviter une rupture du kyste.

Une compresse chaude à la mauve

La mauve favorise la régénération cellulaire et la cicatrisation. Sa propriété asséchante aide à la résorption du kyste en maintenant l’hydratation de la peau. La compresse d’eau chaude va permettre de favoriser le drainage lymphatique en augmentant le débit sanguin. La chaleur aide également à la relaxation et au relâchement musculaire.

Posologie : faites chauffer 3 cuillères à soupe de fleurs séchées dans 1 l d’eau chaude puis faites tremper une compresse ou un linge fin dans cette préparation. Appliquez en cataplasme sur le kyste. Renouveler l’opération 3 à 4 fois par jour.

L’apparition d’un kyste doit toujours faire l’objet d’un examen médical afin de déterminer son origine. Ces solutions naturelles sont données à titre informatif. Avant toute utilisation, il est conseillé d’obtenir l’avis de son médecin traitant et d’effectuer un test allergène.

 

Influence Santé, le magazine qui vous aide à reprendre votre santé en mains, tous nos conseils en Naturopathie, Réflexologie, Phytothérapie, alimentation....

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 − 22 =