Formation Aromathérapie offerte! télécharge la immédiatement

7 plantes médicinales à planter chez soi

7 plantes médicinales à planter chez soi

Que ce soit pour calmer une piqûre d’insecte, pour guérir une plaie ou pour soulager les maux du quotidien, les plantes médicinales sont utilisées à des fins préventives, curatives et thérapeutiques depuis l’antiquité.

Leur apparence se décline sous des formes variées : en tisane, en vin, en crème, en poudre, en capsule ou bien en huile. Les plantes médicinales peuvent se cultiver dans votre jardin ou sur le rebord de votre fenêtre.

Voici une sélection de 7 plantes médicinales bonnes pour la santé à cultiver chez vous.

Le romarin

Plante aromatique originaire de la région méditerranéenne, le romarin est utilisé pour son pouvoir tonifiant et stimulant. Il permet de lutter contre la fatigue physique, la dépression et le surmenage. Il a des vertus antiseptique et anti-inflammatoire. Cette plante facilite la digestion de l’estomac grâce à la production de sucs gastriques et diminue les sensations de ballonnement.
Sa posologie : les feuilles peuvent être utilisées fraîches ou séchées. Il est recommandé de consommer 10g à 40g pour 1 litre d’eau soit 3 infusions par jour. Sous forme d’huile ou de crème, le romarin soulage les entorses et les rhumatismes.

Le thym

Sous arbrisseau issue des pays du bassin méditerranéen, son arôme est très apprécié de la cuisine provençale. Le thym est un puissant antiseptique. Il intervient dans la prévention de la grippe, de la toux, du rhume et de la sinusite. Son pouvoir antispasmodique réduit les douleurs de l’estomac et les états nauséeux.
Sa posologie : il est conseillé de boire 5 tisanes par jour (30g de feuilles séchées pour 1 litre d’eau). L’huile essentielle de thym permet également de cicatriser les plaies et de soulager les piqûres d’insectes.

La menthe

Plante vivace originaire du Proche-Orient, la menthe est connue pour ses vertus digestives. C’est notamment la raison pour laquelle le thé à la menthe est servi après un repas copieux. Cette plante favorise l’élimination des toxines dans l’organisme, lutte contre les problèmes épigastriques (diarrhée, aérophagie, gaz, douleurs, coliques) et purifie le sang.
Sa posologie : 1 infusion après un repas lourd (1 cuillère à café pour 1 verre d’eau).

plantes médicinales

 

La sauge

Sous arbrisseau qui pousse sur le littoral méditerranéen, la sauge est un régulateur du système immunitaire. Cette plante fait baisser la fièvre, traite le diabète ainsi que le rhume et modère l’excès de transpiration par son action anti-transpirante.
Sa posologie : 1 infusion en cas de besoin (1 cuillère à dessert dans 1 verre d’eau). La sauge permet également de guérir les aphtes, il suffit d’appliquer 3 fois par jour une feuille de cette plante sur l’ulcère.

La mélisse

Plante herbacée de l’Asie mineure, la mélisse produit une substance calmante et sédative utilisée pour réduire le stress et lutter contre les troubles du sommeil (difficulté d’endormissement, cauchemar…). Son action hypotensive permet de faire diminuer la tension artérielle, régule le rythme cardiaque et améliore la circulation sanguine.
Sa posologie : en infusion (1 cuillère à soupe pour 1/4 de litre d’eau). L’huile essentielle de mélisse combat la mauvaise haleine.

La camomille romaine

Plante vivace présente sur le continent européen, la camomille romaine est doté de nombreux principes actifs (anti-inflammatoire, antispasmodique puissant…). Sa propriété antalgique calme les douleurs menstruelles et stomacales, les migraines ainsi que les douleurs musculaires bénignes (courbatures, crampe…).
Sa posologie : 3 infusions par jour (2 cuillères à café pour 1/4 de litre d’eau). En crème, la camomille est efficace pour les conjonctivites et les maladies de peau.

Le fraisier

Plante des bois originaire d’Amérique du sud, le fraisier à des vertus décongestionnantes et diurétiques. Il traite les affections des voies urinaires (cystites, difficulté à uriner, métrorragies, lithiase urinaire, leucorrhées…) et les affections gastro-intestinales (diarrhées, entérocolites, hémorragies intestinales, coliques néphrétiques).
Sa posologie : en décoction (30g de feuilles pour 1 litre d’eau). En usage externe, le fraisier traite les problèmes cutanés (gerçure, couperose et plaies).

Attention, toute thérapie par les végétaux nécessite le diagnostic d’un professionnel qualifié et formé car les plantes médicinales peuvent déclencher des effets indésirables et néfastes, ne pas s’auto prescrire des traitements sans avec consulté un professionnel, le naturopathe propose souvent des traitements par les plantes.

Influence Santé
Influence Santé, le magazine qui vous aide à reprendre votre santé en mains, tous nos conseils en Naturopathie, Réflexologie, Phytothérapie, alimentation....