Formation Aromathérapie offerte! télécharge la immédiatement

Soulager le canal carpien, nos remèdes naturels

remède naturel canal carpien

Le canal carpien se trouve sur la face antérieure du poignet. Il renferme les tendons des muscles fléchisseurs des doigts et le nerf médian. Un trouble de ce canal peut causer des fourmillements et des douleurs au niveau des doigts. Dans certains cas, il peut résulter une paralysie des mains. Quels sont les remèdes naturels pour traiter un trouble du canal carpien ?

Syndrome du canal carpien : quelles sont les causes ?

Le syndrome du canal carpien est un trouble musculo-squelettique. Il se traduit par des fourmillements, des engourdissements, un trouble de la sensibilité, des douleurs et une perte de la force musculaire de la main touchée. Cela est surtout dû à la compression du nerf médian au poignet. L’individu aura donc du mal à contrôler ses doigts.

Ce trouble est très fréquent chez la femme. Il touche principalement les personnes de plus de 50 ans. Au début, les symptômes sont passagers. Mais au fil du temps, ils s’intensifient et s’aggravent. Il faudrait donc consulter rapidement un médecin pour éviter les complications.

Les facteurs déclenchants peuvent être multiples. Néanmoins, certaines postures peuvent favoriser le syndrome du canal carpien :

  • les mouvements répétés pendant une période prolongée sollicitant le poignet et l’avant-bras. C’est par exemple le cas des activités de jardinage, des ménages, de certains sports comme le tennis…

  • la manipulation des outils vibrants pour le bricolage et le travail quotidien. Cela mettant ainsi à rude épreuve les mains

  • les mouvements sollicitant une force importante de la main et du poignet

  • et les postures pénibles pour les mains : utilisation du clavier ou de la souris…

Par ailleurs, ce trouble peut être causé par une arthrite, une goutte, une anomalie post-traumatique ou une blessure au poignet ainsi qu’un problème neurologique. Il existe aussi des facteurs hormonaux et métaboliques risquant de favoriser la survenue de cette maladie comme la grossesse, le diabète, la ménopause ou l’hypothyroïdie. Les personnes atteintes du diabète sont aussi plus sujettes à cette maladie. Certaines d’entre elles peuvent présenter une complication neurologique.

Comment diagnostiquer le syndrome du canal carpien ?

En cas de manifestation d’un ou de plusieurs symptômes, le médecin effectue plusieurs tests pour déterminer s’il s’agit réellement du syndrome du canal carpien. L’examen physique est effectué en cabinet. Pour cela, il teste la sensibilité digitale et la force des muscles de chaque main. Une simple flexion ou pression du poignet peut en effet déclencher les symptômes.

Dans certains cas, il peut exiger une radiographie afin d’écarter d’autres causes comme une fracture ou une arthrite du poignet. L’électromyogramme par contre aide à évaluer le degré de sévérité du syndrome du canal carpien.

comment soigner le canal carpien

Quels sont les remèdes naturels pour soulager le canal carpien ?

Le syndrome du canal carpien peut engendrer une douleur pouvant devenir handicapante. Il faut donc le traiter rapidement pour éviter que le cas s’aggrave. Voici quelques astuces pour soulager naturellement ce trouble.

Réaliser un massage

Le massage est très efficace pour soulager la douleur. Pour une efficacité optimale, mélangez 3 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée et 3 gouttes d’huile essentielle de gaulthérie dans une cuillère à soupe d’huile d’amande douce. Ensuite, massez doucement la zone du pouce, du poignet et de l’avant-bras. Le soulagement est instantané.

Appliquer du froid

L’application de froid sur une zone enflammée et douloureuse permet d’apaiser les douleurs. Le froid est d’ailleurs reconnu pour ses propriétés anti-inflammatoires. Pour cela, munissez d’une compresse contenant des glaçons. Puis enveloppez l’ensemble dans un linge et placez-la sur la zone à traiter pendant une dizaine de minutes. Par la suite, massez afin de stimuler le flux sanguin et d’éviter le raidissement des muscles.

Utiliser un cataplasme à l’argile

Le cataplasme à l’argile est reconnu pour ses bienfaits contre les douleurs. Cette technique est d’ailleurs très appréciée pour son effet décontractant et apaisant. En cas de syndrome du canal carpien, il est conseillé de mettre une couche épaisse et chaude d’agile verte sur une compresse et de l’appliquer sur le poignet. Laissez ensuite reposer pendant 15 minutes au minimum pour soulager la zone avant de rincer à l’eau chaude. N’hésitez pas à répéter l’opération plusieurs fois dans la journée jusqu’à ce que la douleur disparaisse.

Mettre au repos la main douloureuse

L’immobilisation du poignet est aussi le meilleur remède pour soulager les doigts. Cela permet au canal carpien de se décongestionner. Lorsque les douleurs se dissipent, il est possible de reprendre les cours de la vie. Toutefois, évitez les postures pouvant favoriser les symptômes.

Réaliser quelques étirements

Il est aussi recommandé de réaliser des étirements afin d’évacuer les tensions accumulées au niveau des doigts et soulager les pressions. Le principe consiste à serrer le poing puis à sortir un à un les doigts. À la fin, étirez tous les mains. Répétez l’exercice 5 fois pour une efficacité optimale.

Porter une attelle

Si le poignet fait mal, le port d’une attelle peut être nécessaire dans la journée pour la réalisation des tâches quotidiennes. Cet équipement peut aussi s’avérer utile la nuit, notamment si les symptômes sont plus intenses durant le sommeil.

Perdre du poids

L’obésité et la prise de poids favorisent l’apparition du syndrome du canal carpien. La perte de poids est donc une mesure préventive et non curative. Quoi qu’il en soit, il ne faut pas oublier de respecter les règles hygiénodiététiques pour rester en bonne santé.

Opter pour des solutions phytothérapies

La phytothérapie peut être utilisée en complément d’un traitement habituel afin d’atténuer d’une manière douce les symptômes. Certaines plantes agissent efficacement contre le syndrome du canal carpien :

  • le Harpagopgytum procumbens ou la griffe du diable

Cette plante soulage immédiatement les douleurs articulaires et musculosquelettiques. Les effets sont comparables à ceux des anti-inflammatoires. Les professionnels de santé recommandent 1 à 2 comprimés de 250 mg 3 fois par jour pendant 2 à 3 mois.

  • l’arnica

Il est disponible en deux formats. La pommade doit être appliquée localement sur la face interne du poignet deux fois par jour, matin et soir. Les fleurs par contre doivent être infusées. Pour la préparation, versez 2 g de fleurs séchées dans de l’eau bouillante de 10 cl. Laissez infuser pendant 5 à 10 minutes et buvez froid.

L’acupuncture est-elle efficace contre le syndrome du canal carpien ?

L’acupuncture est une méthode douce et naturelle qui peut aider à soulager les symptômes du syndrome du canal carpien. Les aiguilles permettent en effet de stimuler les points afin de rééquilibrer les énergies du corps. En même temps, l’acupuncture améliore le flux nerveux et diminue la pression mécanique des tendons.

Dès que le diagnostic est confirmé, il est conseillé d’essayer l’acupuncture, car plus la prise en charge est tardive, plus les résultats seront lents. La séance dure environ 30 minutes. Le praticien pique deux points au minimum et laisse les aiguilles pendant 20 minutes. Il peut aussi être amené à utiliser une électro-acupuncture afin d’optimiser la stimulation nerveuse.

En général, il faut prévoir 3 séances par semaines, soit 12 séances pendant un mois. Dans le cas où les séances sont prescrites par un médecin traitant, il faut consulter un acupuncteur conventionné pour bénéficier d’une prise en charge. Le remboursement de la Sécurité sociale peut aller jusqu’à 70 %.

Le recours à un ostéopathe peut-il soulager les symptômes ?

L’ostéopathie est un traitement naturel qui permet de soigner de nombreux maux via des manipulations. Cette technique est aussi efficace pour diminuer la compression du nerf médian. Les séances ont pour objectif de détendre les ligaments et les tendons afin de favoriser le drainage des inflammations. Plusieurs séances sont souvent nécessaires jusqu’à la disparition totale des symptômes neurologiques.

L’ostéopathe peut intervenir à des fins curatives ou préventives. En prenant en compte vos activités professionnelles et sportives, il peut travailler sur l’ensemble des membres supérieurs pour minimiser les risques.

Syndrome du canal carpien : quels aliments privilégier ?

Le régime alimentaire peut aussi être un facteur contribuant au développement du syndrome du canal carpien. Une mauvaise habitude alimentaire est en effet susceptible d’entrainer une inflammation et un gonflement. Il faut donc revoir ce que l’on met dans son assiette pour prendre soin de sa santé.

Les aliments à éviter

Le sucre est à consommer avec modération afin de réduire l’inflammation. Cela permet aussi de prévenir d’autres maladies comme le diabète ou les problèmes artériels. De même, réduisez la consommation excessive d’aliments riches en acides gras oméga-6. On en trouve principalement dans le maïs, les cacahuètes, le soja, la mayonnaise, le raisin de Corinthe et quelques vinaigrettes.

Les produits renfermant du gluten favorisent également l’inflammation. Pour obtenir des résultats positifs, il est donc recommandé de diminuer le gluten dans son apport quotidien : pâte, pain… De même, limitez les glucides raffinés (riz blanc, pâtes, pain blanc, etc.) dans son alimentation ainsi que les graisses saturées (produits laitiers par exemple). Pour finir, l’alcool et le tabac sont mauvais pour la santé. Ils risquent même de perturber les fonctions intestinales et d’exposer le sujet à d’autres maladies plus graves à moyen terme.

Les produits à privilégier

Certains produits peuvent aider à combattre ou réduire l’inflammation. C’est le cas des acides gras oméga 3 et des huiles de poisson : truite, saumon, thon… On les appelle aussi des « graisses polyinsaturées ». Ils agissent positivement sur les inflammations et améliorent en même temps les fonctions cérébrales.

En outre, il est recommandé de manger régulièrement des fruits frais et des légumes crucifères (épinards, chou, roquette…) ainsi que des légumes racines comme le gingembre, les oignons, le curcuma ou l’ail. Ces derniers sont réputés pour leurs vertus anti-inflammatoires. Même si le chocolat noir possède aussi des propriétés anti-inflammatoires, il faut le consommer avec modération. Pourquoi ? Parce qu’il est riche en sucre et en graisse.

En outre, le thé vert et les céréales complètes favorisent la guérison de l’organisme : blé, orge, seigle… Sachez également que l’huile d’olive extra-vierge est meilleure pour la santé. Elle renferme d’ailleurs une graisse insaturée plus saine. En tout cas, en cas de doute, il ne faut pas hésiter à consulter un nutritionniste. Il sera en mesure d’adapter le régime alimentaire en fonction de l’état de santé de chaque patient.

Que faire si les symptômes persistent ?

Dans le cas où les symptômes persistent ou s’aggravent, il faut consulter rapidement un médecin sans tarder. En fait, sans traitement, le nerf peut perdre progressivement sa fonction. L’individu aura donc du mal à saisir des objets fins et à réaliser certains mouvements du pouce.

Le traitement médicamenteux vise à soulager la douleur du canal carpien et alléger l’engourdissement afin de restaurer le fonctionnement de la main. En règle générale, les médecins prescrivent des anti-inflammatoires non stéroïdiens ou AINS afin d’apaiser les douleurs à court terme. L’injection de corticostéroïdes est aussi envisageable pour diminuer l’inflammation et soulager la pression sur le nerf médian.

Quand envisager une chirurgie ?

Lorsque les traitements médicaux sont inefficaces, les médecins peuvent envisager une intervention chirurgicale. L’opération est d’ailleurs recommandée quand les symptômes sont persistants et sévères. Le but de l’intervention est de soulager la pression sur le nerf médian. Pour ce faire, les chirurgiens seront amenés à couper le ligament annulaire par endoscopie ou par la réalisation d’une ouverture de 2 cm environ.

La chirurgie est réalisée sous anesthésie locorégionale en mode ambulatoire. Le patient peut donc sortir après quelques heures. Néanmoins, les praticiens peuvent exiger une hospitalisation selon l’état de santé du patient. Attention ! Le poignet et les doigts ne sont pas immobilisés. Au contraire, il faut les bouger : écrire, faire travailler les doigts et les poignets… Toutefois, évitez les gros efforts au moins dans les 4 semaines suivant l’opération.

La cicatrisation est très rapide : entre 12 à 15 jours. Néanmoins, il faut refaire le pansement 2 fois par semaine pour vérifier s’il n’y a pas d’infection ou de complication. On tient à noter qu’il est interdit de mouiller la plaie avant 15 jours. Passé ce délai, il est conseillé de masser la cicatrice deux fois par jour à l’aide d’une crème hydratante.

L’intervention comporte des risques qu’il faut prendre en considération. Après l’opération, certains effets plus ou moins graves peuvent apparaitre :

  • une douleur et une raideur sur la zone traitée pouvant s’accompagner d’un gonflement. Ce sont normalement des effets indésirables temporaires qui s’estompent après quelques jours,
  • une infection postopératoire se manifestant par des douleurs anormales, des pulsatiles, des rougeurs et des gonflements. Dans les cas les plus graves, une seconde intervention est nécessaire
  • ou une lésion nerveuse nécessitant une nouvelle intervention.

D’autres conseils pour soulager le canal carpien en vidéo:

 

 

 

Attention, tous les conseils ci-dessus sont uniquement à titre informatif et ne peut être pris pour des conseils médicaux, consulter votre médecin avant tous traitements.

Influence Santé, le magazine qui vous aide à reprendre votre santé en mains, tous nos conseils en Naturopathie, Réflexologie, Phytothérapie, alimentation....