Formation Aromathérapie offerte! télécharge la immédiatement

Les remèdes naturels contre la migraine

Les remèdes naturels contre la migraine

Tout d’abord, il faut savoir que la migraine n’est pas un simple mal de tête. Par contre, il s’agit d’une céphalée avec des douleurs intensives et progressives qui prédomine sur un seul côté du crâne, souvent accompagnée d’aura ou d’autres symptômes comme le vomissement, des battements dans la tête, de nausées, ou d’autres troubles divers. La migraine est causée par plusieurs facteurs tels que le changement hormonal, l’alimentation, le stress, l’insomnie… Elle s’aggrave avec l’intensité de la lumière, le bruit, l’environnement, les odeurs fortes et l’effort physique. Les femmes sont les plus touchées par la migraine que les hommes, à cause du taux de variation de l’hormone durant ses périodes menstruelles. Cependant, il est préférable d’utiliser des remèdes naturels pour le traitement de la migraine afin de l’apaiser.

Comment se manifeste la migraine ?

La migraine se manifeste par des maux de tête douloureux sur le côté droit ou le côté gauche de la tête. Les douleurs sont intenses et durent pendant des jours, suivies de pulsations, identiques au battement du cœur. Elle entraîne l’inconfort physique et une grande fatigue. Concernant les symptômes digestifs, la migraine s’accompagne de nausées, de vomissement, et rend le visage tout pâle. La phonophobie qui est l’intolérance aux bruits et la photophobie qui est l’intolérance à la lumière sont les principaux signes sensoriels de la migraine.

  • La migraine avec l’aura

Pour une migraine avec de l’aura, l’individu concerné présente tout d’abord des symptômes neurologiques avant la survenue du mal de tête. En général, il s’agit de troubles visuels. De ce fait, le migraineux va avoir une vision plutôt floue ou une perte sur la partie de sa vision, percevoir les choses de façon déformée, ou encore voir des points lumineux, des taches, des lignes. Elle peut s’associer avec des troubles comme le picotement des doigts, la difficulté à parler le bon langage, et les vertiges.

  • Le changement hormonal

Nombreuses sont les femmes victimes de la migraine, qui survient surtout pendant la période de ses règles. C’est ce qu’on appelle migraines cataméniales. Il s’agit d’un facteur hormonal, d’où il y a une chute du taux d’œstrogènes. Cependant, elle disparaît pendant la grossesse, et la ménopause met fin à ces crises migraineuses chez les femmes. 

La migraine c’est quoi et quelles sont les origines ?

Une personne peut être atteinte de la migraine à partir de sa puberté, surtout pour le cas de plusieurs femmes. Il y a de nombreux facteurs qui sont sources d’origine de la migraine. Il est parfois difficile de la comprendre et de l’identifier, car ses causes sont multiples et très variées.

  • Les facteurs génétiques

La migraine peut être d’origine génétique. Il est fort probable que les crises sont connues par des membres de la famille, d’où il y a une liaison avec la prédisposition génétique.

  • L’alimentation

Un aliment peut être déclencheur de la migraine, mais pas pour toute personne. Certaines sont beaucoup plus sensibles que d’autres. La présence de substances chimiques dans l’alimentation est l’une des causes qui déclenche la migraine :

Les nitrites : utilisés pour conservateur et colorant dans les aliments comme les charcuteries, les hot-dogs, les viandes froides.

La tyramine et la phényléthylamine : ce sont deux acides aminés présents dans les produits à base de soja, dans certaines noix, les saucisses sèches, le vinaigre, les poissons fumés, les fromages vieillis…

La caféine : contenue dans le café, le soda, mais aussi celle qui est présente dans le chocolat. La migraine provoquée par la consommation de la caféine dépend de chaque personne, car elle a tout de même une propriété antimigraineuse. Il est fort conseillé de ne pas prendre le café en excès.

Les sulfites : qui se trouvent dans le vin ou dans les fruits secs.

Les tanins : qui se trouvent dans les vins, dans la bière, dans quelques alcools industriels.

Le lactose : présent dans les produits laitiers.

L’histamine : qui se trouve dans les produits fermentés, choucroute.

Le glutamate : qui sert à relever le goût dans des plats chinois, qu’on trouve aussi dans des conserves, surgelés, sauce soja…

  • Le stress

Le stress est très connu comme source de la migraine. Il est important de savoir gérer ses émotions et éviter d’avoir tout le temps des pensées négatives et inquiétantes. L’anxiété, la panique et la dépression sont des causes majeures qui sont associées à la migraine et aggravent la crise.

  • Le manque de sommeil

Ne pas bien dormir et avoir une mauvaise qualité de sommeil comme le fait de dormir tard ou de rester éveillé la nuit favorisent la migraine. A savoir que le sommeil peut aider à soulager les crises. C’est pourquoi il est important d’avoir un horaire de sommeil régulier pour éviter les crises et ne pas se réveiller avec la migraine.

  • La surconsommation de médicaments

L’abus de médicaments antalgiques et antimigraineux contre les maux de tête peut intensifier les douleurs et la crise devient alors de plus en plus pire. C’est parfois à partir de ce moment que les migraines débutent. Elles deviennent fréquentes et plus violentes. Il est important de respecter le bon dosage lors de la prise d’un médicament contre les maux de tête.

D’autres facteurs sont aussi à l’origine de la migraine, comme la déshydratation, la faim, le manque de magnésium et de vitamines, le changement de climat, le manque de poids ou surpoids, la stimulation des sens par des lumières et les odeurs fortes… De ce fait, avoir une mode de vie saine et adaptée est très important.

A LIRE ÉGALEMENT: Stopper les maux de tête : 4 plantes efficaces

 

comment lutter contre la migraine

Quels sont les remèdes naturels contre la migraine ?

Bien qu’il y ait des médicaments pour soulager les maux de tête comme le paracétamol, mais aussi des médicaments spécifiques pour la migraine, les remèdes naturels restent la meilleure option pour traiter les crises et pour les calmer. De plus, il n’y a pas de risques d’effets secondaires. C’est la raison pourquoi on va citer des solutions en naturopathie comme traitement pour la migraine : l’alimentation qui joue un rôle essentiel pour éviter l’accentuation des crises, la prise de compléments alimentaires, l’utilisation des plantes ayant des vertus thérapeutiques pour calmer les douleurs. D’autre part, on a besoin de pratiquer des exercices physiques pour éviter la migraine, et le plus important qui est d’apprendre à gérer son stress.

  • L’alimentation

Bien qu’il n’y ait pas d’aliments antimigraineux précis, il est primordial de bien s’alimenter à la survenue des crises. Certains aliments sont à éviter pour empêcher la migraine de s’aggraver comme l’excès de café, de sucre blanc, de produits laitiers, de gluten… La consommation d’huile riche en oméga-3 tels que le colza, chanvre, noix ou encore l’oméga-9 comme l’huile d’olive riche en polyphénols est à préférer davantage. Une alimentation naturelle dépourvue de pesticides, de conservateurs et d’autres perturbateurs endocriniens est conseillée. Ne pas consommer des produits industriels et des produits transformés. Favoriser les fruits et légumes riches en antioxydants pour combattre le stress oxydatif.

  • Les compléments alimentaires

Les vitamines et les minéraux sont des compléments alimentaires idéals à prendre pour lutter contre les migraines. Le magnésium est un minéral qui permet de bloquer et de diminuer les échanges chimiques. De plus, le manque de magnésium induit la migraine. Il est à prendre avec un bon dosage, car il peut y avoir d’effets secondaires si on consomme trop de magnésium.

La vitamine B2 ou la riboflavine est un traitement de fond de la migraine. Elle assure le bon fonctionnement des cellules. Le glutathion oxydé qu’elle régénère est un puissant antioxydant.

La coenzyme Q10 ou CoQ10 est un antioxydant qui permet de lutter contre le stress oxydatif. Il intervient sur le processus inflammatoire ainsi que sur le bon fonctionnement des cellules. La forme la plus stable et la plus bio est le CoQ10 sous forme d’ubiquinol. Il est important de respecter la posologie et les contre-indications adaptées à chacun.

  • La phytothérapie

L’utilisation des plantes, qui est généralement un moyen traditionnel s’avère être une méthode efficace pour soulager la migraine. Il existe de nombreuses plantes qui sont parfaitement utilisées pour alléger les maux de tête : la grande camomille, la menthe poivrée, l’écorce de saule blanc, la reine-des-prés, le romarin, la lavande vraie, les feuilles de l’arbre Ginkgo biloba…

La grande camomille est une plante très reconnue pour prévenir et diminuer la fréquence des crises de la migraine grâce à la présence de la parthénolide dans les feuilles. Elle a une propriété anti-inflammatoire et antioxydante. On la prend en tisane. En commerce, on peut la trouver sous forme de capsules, de comprimés, de gélules de poudre de feuilles séchées ou lyophilisées.

L’huile essentielle de menthe poivrée est utilisée par voie externe pour lutter contre les maux de tête. À l’aide de 2 ou 3 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée, ou encore en la diluant dans une autre huile végétale, on applique ces gouttes sur les zones concernées : le front, les tempes, la nuque, derrière les oreilles, et ensuite faire un massage circulaire. Cette action est renouvelable toutes les 15 à 30 minutes en fonction de la douleur. A éviter que l’huile essentielle atteigne les yeux.

L’écorce de saule blanc a une capacité à prévenir et à faire disparaître la fièvre. Elle a tout de même une propriété analgésique pour réduire le mal de tête de manière efficace. Cette plante contient de l’acide salicylique qui a une structure chimique comme celle de l’aspirine. Il faut faire attention, car le saule blanc est donc déconseillé aux personnes allergiques à l’aspirine.

La Reine-des-prés a une propriété identique à l’écorce de saule blanc avec ses dérivés salicylés contenus dans les fleurs blanches. Elle est utilisée pour le traitement des maux de têtes et n’a aucun effet secondaire sur l’estomac.

On peut utiliser le romarin, une alternative des médicaments antalgiques contre la migraine. Cette plante est un anti-inflammatoire pour soulager, mais aussi pour prévenir la céphalée. Elle se consomme par infusion, ou en respirant les vapeurs du romarin séché bouilli avec la tête couverte jusqu’à disparition du mal de tête, ou encore à l’aide de l’huile essentielle de romarin pour massage.

L’huile essentielle de lavande vraie apaise la migraine grâce à ses propriétés calmantes. Elle a une odeur forte tout en étant agréable. Ses capacités thérapeutiques lui permettent de calmer les inflammations des voies respiratoires, les douleurs au niveau des muscles, mais c’est aussi un grand calmant du système nerveux. Pour son application, on peut respirer l’huile essentielle de lavande vraie portée à ébullition. On peut combiner l’huile avec une autre huile végétale telle que l’amande douce et masser sur les tempes, le front ou les zones concernées.

Les feuilles de l’arbre sacré en Chine nommé Ginkgo biloba ont des propriétés hallucinantes. Riches en flavonoïdes, en ginkgolides, en biobalides, elles ont divers aspects : vasodilatatrices, neuroprotectrices, antioxydant, favorise la circulation sanguine, protège les cellules nerveuses. On l’utilise tout de même pour traiter la perte de mémoire, la dépression, les troubles, l’anxiété… Avec son aptitude à augmenter le flux sanguin cérébral, les feuilles de Ginkgo biloba soulagent efficacement les douleurs de la migraine.

  • La pratique d’exercices physiques

Il est nécessaire d’effectuer quelques exercices physiques de manière régulière pour éviter le déclenchement de la migraine. Les activités effectuées doivent être adaptées à chacun, car faire trop d’effort peut entraîner une crise.

  • La gestion du stress

C’est très important de savoir gérer son stress, car c’est une source majeure qui déclenche la pathologie de la migraine. Lors de la survenue de la crise, l’idéal est de se mettre dans un endroit obscur pour trouver le calme. D’autres méthodes comme le yoga ou la sophrologie peuvent aider dans le but de se relaxer et de se détendre.

La déshydratation favorise les maux de tête, d’où il est impératif de boire de l’eau lorsqu’on a de la migraine. Cela peut être surprenant, mais le café est un antimigraineux, mais sans faire un abus. Cependant, boire du café en excès peut déclencher des crises migraineuses.
La migraine n’est pas une maladie facile à comprendre. Elle se manifeste de manière différente selon la personne, d’où la difficulté d’identifier les causes. Une fois les origines identifiées, il est beaucoup plus facile de la traiter.

formation gratuite aromathérapie

Influence Santé
Influence Santé, le magazine qui vous aide à reprendre votre santé en mains, tous nos conseils en Naturopathie, Réflexologie, Phytothérapie, alimentation....