Formation Aromathérapie offerte! télécharge la immédiatement

Devenir Coach bien-être

se former pour être coach bien être

Devenir Coach bien-être – fiche métier

Le coaching est un secteur qui attire de nombreux jeunes et même des professionnels dans le cadre d’une reconversion. Le coaching bien-être est une branche connaissant un franc succès auprès du public. Pour ceux qui souhaitent devenir un praticien spécialisé dans ce domaine, il est fortement recommandé de suivre une formation adéquate. Pour quelles raisons ?

Quelles sont les missions d’un coach bien-être ?

Le coach bien-être est un professionnel dont la principale mission consiste à aider ses clients à se sentir mieux dans leur peau. C’est un véritable accompagnateur qui établit une relation de confiance avec chacune des personnes coachées. Il les guide et les conseille dans le but de les aider à mettre en avant leurs points forts afin d’atteindre facilement les objectifs fixés.

Pendant le premier entretien, le coaché fait part de ses attentes au prestataire. Ensemble, les deux parties définissent les objectifs des séances et élaborent un programme sur mesure et adapté aux contraintes du client pour atteindre les résultats escomptés. On tient à noter que le bien-être repose sur l’équilibre entre le corps, le mental et l’esprit. C’est pourquoi le coaching bien-être peut toucher plusieurs branches :

  • valorisation de l’apparence physique,

  • choix de produits cosmétiques,

  • changement d’habitude alimentaire,

  • pratique d’une activité physique personnalisée,

  • séances de relaxation

  • et bien d’autres encore.

En somme, le professionnel intervient dans de nombreux domaines et réalise un suivi sur mesure pour s’assurer du respect des consignes données au client dans son quotidien. Dans tous les cas, le nombre, le prix et la fréquence de séances sont déjà fixés dès le départ. Il n’y aura donc aucune surprise.

Dans quels cas faire appel à un coach bien-être ?

Le coach n’est pas un psychologue ou un thérapeute. Il assure un accompagnement personnalisé du coaché dans le but d’atteindre un ou plusieurs objectifs :

  • recherche de bien-être,

  • recherche d’épanouissement personnel et professionnel ,

  • besoin de sérénité et d’équilibre, etc.

Le coaching bien-être utilise une approche holistique pour atteindre l’équilibre. C’est d’ailleurs un excellent moyen pour renforcer l’estime de soi et la confiance en soi, se libérer d’une addiction, s’aimer physiquement, apprendre à gérer les émotions et le stress ou bien vivre plus sereinement dans son environnement professionnel. Dans tous les cas, il existe plusieurs raisons qui peuvent pousser les gens à consulter un coach bien-être. Le rôle de ce dernier vise ainsi à leur donner en main tous les outils essentiels pour atteindre leurs objectifs et surmonter les obstacles.

Comment se déroule une séance de coaching bien-être ?

Le coach bien-être se base sur les différents outils du coaching pour accompagner ses clients. En effet, dans l’univers du coaching, toute personne possède en elle les ressources et capacités nécessaires pour atteindre le bien-être. La mission du coach est donc de l’aider à booster son potentiel en se concentrant sur ses points forts.

Les outils les plus courants sont le PNL, la naturopathie, la réflexologie, la sophrologie, la relaxation, l’art du questionnement, le yoga ou même la gestalt-thérapie. Ce ne sont que quelques exemples, mais en fonction du profil du coaché et des résultats attendus, le professionnel peut se tourner vers d’autres méthodes.

Au cours du premier contact, il faut essayer d’établir une relation de confiance avec la personne et discuter des modalités du coaching à l’instar du prix, du rythme, du nombre de séances… La dernière séance quant à elle permet de faire le point sur les résultats obtenus : sont-ils satisfaisants ?

Quel est le salaire moyen d’un coach bien-être ?

Il faut compter environ 5 à 10 séances de coaching dont la séance coûte entre 50 à 150 euros. Si le coach bien-être travaille pour son propre compte, sa rémunération va dépendre du nombre de clients qu’il reçoit. Au départ, il peut être difficile de percer le marché. Il est donc crucial de mettre en place une bonne stratégie marketing pour se faire connaitre dans ce milieu. En jouissant d’une bonne réputation, un coach peut toucher en moyenne 3 000 euros par mois.

Où travaille le coach bien-être ?

Un coach bien-être peut ouvrir son propre cabinet et exercer sa profession de manière libérale. Mais il est aussi possible d’intégrer un club de remise en forme, une thalassothérapie, un centre de bien-être, une structure paramédicale, un club de vacances ou une association. Dans certains cas, il peut aussi être amené à se déplacer au domicile de ses clients. Quoi qu’il en soit, il doit avoir un emploi du temps flexible pour s’adapter aux plannings des coachés.

Quelles sont les qualités requises pour devenir coach bien-être ?

Vous souhaitez devenir coach bien-être ? Sachez qu’il s’agit d’un métier assez exigeant. En vérité, c’est un travail qui nécessite de la persévérance et de la patience. Les qualités humaines sont en effet essentielles pour mettre en confiance chacun des clients. De plus, le coach sera amené à côtoyer différents types de personnes tout au long de sa carrière. C’est pourquoi le sens de l’écoute et l’empathie sont des qualités indispensables dans l’exercice de cette profession. Aussi, la rigueur permet au coach de gagner en efficacité. Enfin, une personne qui aime prendre soin des autres et qui fait preuve de discrétion aura de fortes chances de réussir dans ce domaine.

La formation est-elle obligatoire ?

Pour se lancer dans le coaching bien-être, la formation n’est pas obligatoire. D’ailleurs, aucun diplôme n’est exigé pour l’exercice du métier. Toutefois, c’est un domaine qui demande une connaissance approfondie dans diverses branches comme la nutrition, le coaching dans sa globalité, la psychologie ou encore les techniques de relaxation. De ce fait, pour être opérationnel dans les meilleurs délais, il vaut mieux suivre une formation adaptée. C’est même la clé de réussite dans ce milieu. En France, l’apprenti a le choix entre trois modes de formation.

La formation en présentiel

La formation est assurée par des formateurs qui garantissent un accompagnement jusqu’à la fin du cursus. Si l’étudiant a besoin d’aide, il peut s’adresser tout de suite à son professeur et lui détailler son problème. Ce dernier peut d’ailleurs reprendre un sujet en cas de nécessité et apporter des explications supplémentaires pour faciliter l’apprentissage. La formation peut aussi être personnalisée selon le profil des apprenants. En salle, l’apprenant peut acquérir les gestes techniques et de manipulation avec plus d’aisance.

La formation à distance

L’e-learning ou la formation à distance est accessible à tous, quel que soit le profil. C’est d’ailleurs la voie à privilégier dans le cadre d’une reconversion professionnelle. À vrai dire, cette solution offre un gain de temps et d’argent non négligeable puisqu’elle permet de s’affranchir des barrières géographiques. Par conséquent, de nombreux coûts sont supprimés. Les frais de formation sont également plus abordables. Chacun peut également étudier à son rythme et exercer une autre activité en parallèle. D’ailleurs, l’apprentissage est facilité grâce à la mise à disposition des élèves de différents outils digitaux à la fois efficaces et ludiques.

La formation hybride

Ce mode de formation prévoit des cours à distance et en présentiel. Par exemple, l’étudiant assiste physiquement aux cours pendant une semaine et étudie à distance pendant une semaine. En bref, il profite des avantages des deux types de formation cités ci-dessus.

Quel centre de formation en coaching choisir ?

La durée et l’efficacité de la formation vont dépendre du sérieux du centre et de la qualification des formateurs. Voilà pourquoi il faut choisir avec soin son école pour bénéficier d’un enseignement de qualité. Pour réussir, il est conseillé d’opter pour un établissement dispensant d’une formation complète et adaptée à vos objectifs professionnels.

L’école de coaching délivre en général un diplôme, une certification ou un titre à la fin du cursus. Si vous voulez gagner en notoriété rapidement et entrer sur le marché international plus tard, il est préférable d’opter pour un établissement dispensant d’un certificat reconnu en France. Les titres RNCP par exemple facilitent l’insertion professionnelle.

La notoriété ne s’acquiert pas en quelques mois. Dans le monde du coaching, il est plus judicieux de vous renseigner sur la qualité des écoles de coaching et les compétences des formateurs. Le bouche-à-oreille vous aidera à trier les différentes structures implantées en France. Le programme, la pédagogie, les méthodes de suivis et même le coût et la durée de la formation sont autant des paramètres à ne pas négliger. Ces éléments peuvent vous trouver la meilleure école de coaching.

Comment financer une formation en coaching ?

La formation en coaching peut être financée via de nombreux dispositifs si vous intégrez une école éligible. Pour les salariés en CDD, CDI et intérim, le compte personnel de formation peut être utilisé pour payer une partie ou l’intégralité des frais en fonction du solde. Pour le demandeur d’emploi, deux dispositifs peuvent être mobilisés pour alléger les dépenses : le CPF et l’Aide Individuelle à la Formation AIF. Si vous êtes un travailleur indépendant, utilisez votre compte personnel de formation pour concrétiser votre projet professionnel.

Quel que soit votre statut, la formation en alternance peut aussi être une bonne alternative. En optant pour cette solution, vous alternez formation en salle et travail en entreprise. La mise en pratique des acquis est donc immédiate. En plus de cela, les frais de scolarité sont entièrement pris en charge par l’entreprise d’accueil. Et surtout, vous percevez une rémunération mensuelle tout au long de la formation. En somme, vous ne risquez pas d’avoir des soucis financiers en signant un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation.

Influence Santé
Influence Santé, le magazine qui vous aide à reprendre votre santé en mains, tous nos conseils en Naturopathie, Réflexologie, Phytothérapie, alimentation....