Formation Aromathérapie offerte! télécharge la immédiatement

Spasmes musculaires : comment les soulager efficacement avec des traitements naturels ?

soulager les spasmes

Apparaissant généralement au niveau des muscles lisses (estomac, appareil urinaire ou génital), les spasmes musculaires sont définis comme étant une contraction brusque et involontaire d’un muscle. Souvent, ces spasmes sont temporaires lorsqu’ils sont causés par une diarrhée ou une simple crampe d’estomac. Par contre, lorsque les signes perdurent, ils peuvent être le symptôme d’un trouble plus grave : colique rénale ou hépatique. Afin de soigner ces contractions, les médecins prescrivent des antispasmodiques. Bien que ces traitements s’avèrent efficaces pour soulager les douleurs ressenties, ils peuvent cependant engendrer des effets secondaires.

Mais alors, est-il possible d’apaiser les spasmes musculaires par d’autres moyens ? Peut-on adopter un traitement naturel pour remplacer les antispasmodiques ? On fait le point sur ces solutions non invasives et naturelles, dont l’efficacité n’est plus à douter.

Le magnésium : un puissant antispasmodique

Selon les spécialistes, le magnésium figure parmi l’un des meilleurs antispasmodiques naturels. Mais en quoi et comment ce minéral peut-il vous aider à lutter contre les spasmes musculaires ? D’abord, sachez que le magnésium joue un rôle primordial pour l’organisme, car il intervient dans plus de 300 réactions enzymatiques. Il s’agit donc d’un minéral indispensable pour le bon équilibre du corps. Sachez aussi qu’une carence en magnésium, également appelée hypomagnésémie, est source divers maux. Les spasmes musculaires en font partie.

En règle générale, énormément d’individus présentent une déficience magnésienne sans le savoir. Ce n’est que lorsque les symptômes surgissent qu’ils se rendent compte de leur état de santé. Souvent, les spasmes sont accompagnés de troubles musculaires et nerveux, mais aussi d’un déficit immunitaire et d’une sensation de faiblesse, causée par le manque de production d’énergie.

Pourtant, le corps humain ne peut produire ni stocker ce minéral. Vous devrez donc consommer des aliments riches en magnésium pour satisfaire les apports quotidiens nécessaires à votre bien-être. Même étant très efficace, cette habitude ne permet pas toujours de combler les manques, surtout si vous présentez déjà une hypomagnésémie. Pour espérer des résultats probants dans le cadre d’un traitement, nous vous conseillons de suivre des cures périodiques pendant 3 mois pour laisser à l’organisme le temps de retenir le magnésium.

Notre conseil : procurez-vous du magnésium bisglycinate. Selon nous, il s’agit du meilleur produit que vous trouverez sur le marché. En plus d’être facilement assimilable, il est très bien toléré par l’estomac. Vous ne risquez donc pas de présenter des effets indésirables, souvent associés aux autres génériques de magnésium.

A LIRE ÉGALEMENT: Brûlures d’estomac : 4 solutions naturelles pour les calmer

Le curcuma

De par sa composition, le curcuma peut également être utilisé comme traitement naturel pour soulager les spasmes musculaires. Ce produit contient des curcuminoïdes, principes actifs reconnus pour leur effet antispasmodique. Ces molécules ont déjà prouvé leur efficacité pour la relaxation des muscles lisses comme les intestins et l’utérus. Dans ce cas, le curcuma peut être recommandé pour apaiser les crampes intestinales, les flatulences ou encore les dysménorrhées (douleurs causées par les menstruations).

La menthe poivrée ou minta piperita

Afin de minimiser les désagréments causés par le syndrome de l’intestin irritable, l’huile essentielle (HE) de menthe poivrée est préconisée. Ce concentré de composés actifs permet de soulager les symptômes persistants au niveau du ventre, comme les douleurs abdominales et les ballonnements. Comparé aux médicaments et aux régimes alimentaires couramment prescrits pour traiter le syndrome de l’intestin irritable, l’HE de menthe se révèle être le plus efficace.

Quelle est la posologie à respecter ?

L’HE de menthe est un produit assez puissant par conséquent la posologie ne doit pas être prise à la légère. Il est possible de consommer l’huile essentielle sous forme d’infusion en la mélangeant avec de l’eau chaude (tasse d’environ 25 cl). Au début, il vaut mieux commencer avec une ou deux gouttes afin d’habituer l’organisme à l’effet et à la saveur de la menthe. Avec le temps, vous pourrez augmenter la dose jusqu’à trois ou quatre gouttes, mais attention, limitez l’infusion jusqu’à 3 fois par jour tout au plus. Pour varier le goût, pensez à diluer la menthe poivrée (deux gouttes) dans une huile végétale neutre (olive, colza, etc.). Ce mélange peut ensuite servir à masser le ventre en cas de crise.

Zoom sur la menthe poivrée

Depuis longtemps, la menthe poivrée a été utilisée comme antispasmodique dans la médecine non conventionnelle. C’est aussi ce qui a poussé les scientifiques à s’intéresser au sujet. De nombreuses études ont ainsi été menées et toutes ont prouvé l’efficacité du produit. Encore mieux, les observations ont pu démontrer que la menthe poivrée serait un antispasmodique naturel de premier plan.

Par ailleurs, l’huile essentielle de menthe poivrée se présente comme un excellent remède pour soulager le syndrome de l’intestin irritable (SII) ou la colopathie fonctionnelle. Les causes de cette maladie restent encore inconnues, mais les spécialistes s’accordent à dire qu’elle peut être liée à la perméabilité des intestins ou des intestins qui fuient. Un SII se manifeste souvent par des douleurs abdominales (crampes, ballonnements, etc.) accompagnées d’une diarrhée ou d’une constipation (ou les deux).

Outre cette maladie singulière, la menthe poivrée se révèle tout aussi efficace pour calmer les crampes d’estomac. Excellent digestif, l’HE de menthe poivrée peut éventuellement être mélangée à l’HE de carvi pour plus d’efficacité. La solution la plus pratique serait de prendre le produit sous forme de gélule ainsi, il agit directement au cœur des intestins.

L’huile essentielle d’aneth

L’HE d’aneth est reconnue pour ses effets bénéfiques contre les ballonnements et les flatulences, mais surtout contre les douleurs abdominales qui s’en suivent. Pour profiter de ses bienfaits, il faudra associer l’HE d’aneth avec une huile neutre puis s’en servir pour masser délicatement le ventre.

Cette technique est fortement encouragée chez les femmes ayant subi une césarienne, notamment lorsque ces désagréments deviennent récurrents et peuvent même défaire les points de suture. L’avantage est que vous n’aurez pas à prendre les traitements habituels, pouvant occasionner des effets indésirables.

Le céleri

Pour réduire les gaz intestinaux et les douleurs coliques, nous conseillons l’utilisation de l’huile essentielle de céleri. Contenant le limonène et la sélinène, ce produit se révèle être un excellent antispasmodique.

L’HE de céleri sera aussi prescrite en cas de trouble digestif, de ballonnements ou de spasmes abdominaux. Pour compléter son action, pensez à l’associer à une huile végétale ; mélange que vous pourrez ensuite appliquer sur la zone concernée.

L’huile essentielle de khella ou ammi visnaga

Selon les études, l’HE extraite de la plante de khella possède des propriétés antispasmodiques puissantes la rendant particulièrement efficace pour soulager les crampes digestives et coliques, les règles douloureuses ainsi que le syndrome prémenstruel.

Grâce à deux actifs (khelline et visnadine) présents dans sa composition, ce produit sera essentiellement indiqué pour lutter contre les calculs rénaux. En plus d’être anti-lithogènes (empêche la formation de cailloux), ces actifs favorisent également le relâchement des muscles lisses en évitant la fixation de calcium sur les récepteurs qui actionnent les spasmes.

Comme pour les autres huiles essentielles, il faudra mélanger le produit avec une huile neutre puis masser la partie à traiter (ventre ou reins).

L’huile essentielle de lavande ou lavandula angustifolia

Déjà populaire pour ses effets apaisants, l’huile essentielle de lavande pure peut aussi assurer une action spasmolytique au niveau des intestins. D’ailleurs, son utilisation est souvent recommandée pour soulager les flatulences et coliques. Elle agit principalement sur l’Adénosine Mono Phosphate cyclique (AMPc), le nucléoside responsable des spasmes musculaires. Son application est également externe : diluez avec une huile végétale puis massez bien votre ventre.

L’HE de lavande est par ailleurs indiquée pour diminuer les règles douloureuses. Après 2 mois de traitement en aromathérapie, on pourra constater une réduction considérable des maux ressentis.

L’huile essentielle de romarin ou rosmarinus officinalis

Autre produit spasmolytique, l’HE de romarin sera préconisée pour agir contre les coliques néphrétiques et les contractions intestinales. Vous pouvez la consommer par voie orale, après l’avoir diluée dans une huile neutre.

Agissant sur les récepteurs noradrénergiques, les actifs du produit interviennent sur les fonctions automatiques de l’organisme et peuvent donc empêcher les muscles lisses de se contracter.

L’huile essentielle de romarin vous sera ainsi d’une grande aide en cas de mauvaise digestion, de flatulences ou de spasmes abdominaux.

L’huile essentielle d’estragon ou artemisia dracunculus

Parmi les antispasmodiques à privilégier, l’HE d’estragon est prescrite afin de lutter contre les contractions gastro-intestinales, les coliques rénales, les dysménorrhées, mais surtout l’aérophagie. Pour optimiser son action sur les douleurs menstruelles, vous pouvez l’associer à l’HE de sauge. Dans le cas d’une mauvaise digestion, d’un problème de gaz, de crampes digestives ou de colites, nous conseillons de masser votre ventre avec le produit mélangé à une huile végétale.

L’huile essentielle à base de fenouil ou foeniculum vulgare var. dulce

Lorsque le fenouil doux est traité, on obtient une huile essentielle aux vertus antispasmodiques très puissantes. Vous pourrez même le mélanger avec quelques gouttes d’HE de curcuma, connue pour ses propriétés inflammatoires, et ainsi calmer efficacement les symptômes d’un SII.

En règle générale, ce produit peut aussi soulager les coliques, les troubles digestifs et les gaz. Comme la plupart des huiles essentielles citées, on l’emploie pour une application locale. Pour le fenouil particulièrement, sachez qu’il est possible de réaliser une infusion avec le légume, à boire chaud de préférence. Cette technique s’avère extrêmement efficace pour lutter contre l’aérophagie.

Le fenouil peut par ailleurs devenir un excellent allié contre les règles douloureuses. Si les AINS (Anti-Inflammatoires Non-Stéroïdiens) sont les médicaments les plus souvent prescrits, la consommation de ce légume permet d’obtenir le même effet de soulagement des douleurs, sans les éventuels effets secondaires.

antispasmodique naturel quelle solution

La camomille matricaire

Pour calmer les crampes intestinales et les coliques abdominales, la consommation de camomille matricaire est la solution à envisager. En activant les canaux potassium, les principes actifs du produit empêchent par la même occasion le dépôt de calcium sur les récepteurs responsables des spasmes musculaires. Grâce aux différentes molécules (dont l’apigénine ou apigénol) présentes dans la plante, elle sera recommandée pour traiter les crampes digestives, les ballonnements ou les gaz.

La cannelle antispasmodique naturel

Le saviez-vous ? La cannelle possède des propriétés antispasmodiques qui la rendent particulièrement recommandée pour apaiser les douleurs menstruelles. Selon les observations menées, elle permet de réduire considérablement l’intensité et la durée des douleurs ressenties comparé à un placebo. Ses vertus pour le système digestif se révèlent également très utiles pour soigner les coliques, les ballonnements et les spasmes digestifs.

L’huile essentielle de carvi ou carum carvi

En raison de sa composition et de ses propriétés, l’HE de carvi peut être l’antispasmodique à connaitre afin de soulager certains symptômes des MICI (maladies chroniques inflammatoires de l’intestin). Parmi les MICI les plus fréquents, on peut citer la maladie de Crohn et la RCH (Recto-Colite Hémorragique). Souvent liées à une hyperactivité de défenses immunitaires digestives, ces maladies engendrent divers troubles : douleurs abdominales, diarrhée…

L’action de cette HE sera utile en cas de colite, une inflammation des voies intestinales pouvant causer de sérieuses douleurs abdominales. Même si le produit ne permet pas de soigner la cause de l’affection, il pourra néanmoins améliorer les conditions de vie des patients.

À part cette utilisation spécifique, l’huile essentielle de carvi se révèle tout aussi efficace pour soulager les ballonnements, les spasmes digestifs et la mauvaise digestion. Après l’avoir diluée dans une huile végétale, appliquez le mélange sur votre ventre en prenant le soin de bien masser.

La mélisse ou Melissa officinalis

Ce produit est légèrement différent des huiles essentielles puisqu’il sera vendu sous forme d’extraits fluides de plantes fraîches standardisées et glycérinées (EPS). La mélisse se trouve être un excellent antispasmodique notamment pour traiter les contractions au niveau de l’intestin. Souvent, elle permet également d’aider à la digestion et de traiter les coliques ou spasmes digestifs.

L’achillée millefeuille ou achillea millefolium

Cette plante antispasmodique est particulièrement indiquée pour agir au niveau des voies intestinales. Contenant une forte teneur en flavonoïdes, l’achillée millefeuille permet de bloquer les canaux calciques qui déclenchent la contraction musculaire.

Grâce à son action spasmolytique, cette plante est recommandée pour traiter les SII, les crampes de l’estomac et des intestins. Au niveau utérin, les propriétés de l’achillée millefeuille la rendent idéale pour réduire les symptômes d’une dysménorrhée.

En usage externe, cette plante s’utilise de trois manières : en compresse, en huile de massage et en bain de siège (notamment les règles douloureuses).

La sauge ou salvia officinalis

Tout comme la camomille, cette plante est un antispasmodique agissant sur les canaux potassiques et calciques. Ainsi, en plus d’éviter les contractions musculaires, ses principes actifs contribuent au relâchement des muscles lisses. Une infusion à base de sauge vous sera très utile pour calmer les coliques, les crampes d’estomac ou encore les maux de ventre. Ses bienfaits digestifs pourront également servir après un repas mal digéré.

La réglisse

Traitement spasmolytique utilisé depuis la nuit des temps dans la médecine traditionnelle chinoise, la réglisse est généralement employée pour soulager le mal de ventre et les troubles digestifs. Grâce à une substance appelée isoliquiritigénine contenue dans sa racine, cette plante pourra servir à soigner divers inconforts digestifs.

L’anis vert ou pimpinella anisum

Cette plante agit principalement au niveau des muscles lisses et notamment des intestins. Ainsi, elle sera indiquée pour éliminer les gaz intestinaux, faciliter la digestion et soigner les coliques. Pour profiter de ses bienfaits, il faudra réaliser une infusion avec des grains séchés d’anis puis la boire.

À noter que cette liste n’est pas exhaustive. En effet, il existe actuellement près de 250 ingrédients naturels ayant des propriétés antispasmodiques. Dans cet article, nous avons mis en lumière une sélection de produits jugés pertinents, dont l’efficacité a été scientifiquement démontrée.

Attention, le contenu ci-dessus est purement informatif, vous devez consulter un professionnel de santé avant toute prise de traitement, l’automédication n’est pas recommandé.

formation gratuite aromathérapie

Influence Santé
Influence Santé, le magazine qui vous aide à reprendre votre santé en mains, tous nos conseils en Naturopathie, Réflexologie, Phytothérapie, alimentation....