Naturopathie

comment renforcer son immunité au quotidien en cette période de COVID ?

Écrit par  | 

Nous recevons Farid Boulariah – Naturopathe qui va nous donner ses meilleurs conseils pour renforcer notre immunité au quotidien pendant cette période si particulière que nous vivons en ce moment.

Farid, parle-nous de toi ?

Après 17 ans dans le commerce, j’ai décidé d’opéré une très belle reconversion professionnelle vers la naturopathie et la santé naturelle. Je suis certifié de l’Institut Supérieur de Naturopathie à Paris, depuis octobre. Et je propose, depuis, des consultations en cabinet à Paris, en visioconférence et parfois à domicile.

Je suis un hygiéniste. J’ai 2 convictions : 1/ Notre santé est ce que nous avons de plus précieux et il est donc fondamental de la préserver. 2/ Notre corps possède toutes les ressources nécessaires pour se réparer, se nettoyer et se protéger à chaque instant. Encore faut-il ne pas lui mettre de bâtons dans les roues et au contraire l’accompagner.

C’est ce que je fais au quotidien avec mes clients !

farid le naturopathe

Comment renforcer son immunité au quotidien?

Depuis des mois, nos vies sont chamboulées : les confinements et couvre-feu se succèdent, les salles de sport sont fermées, la balance dévoile nos excès alimentaires, le sommeil est perturbé, le mental est fragile. Bref, les conditions sont réunies pour malmener notre immunité. Et les virus et bactéries sont là, prêts à envahir nos organismes affaiblis.

Passage en revue de l’hygiène de vie indispensable pour booster votre immunité.

Pour mettre en place les bonnes mesures d’hygiène de vie, il faut d’abord comprendre comment fonctionne notre corps.

Il est composé de milliards et milliards de cellules, toutes occupées à leurs tâches. Et nous pouvons nous imaginer que chaque cellule est un « mini-nous » qui se nourrit, qui digère, qui a un travail, qui élimine ses déchets …

Les cellules du système immunitaire n’échappent pas à la règle. Elles ont la lourde responsabilité de nous défendre contre tous les agresseurs qui tentent, à chaque instant, de forcer les barrages pour élire domicile dans nos tissus.

Et comme toutes les cellules du corps, les lymphocytes, macrophages, neutrophiles, éosinophiles, basophiles et autres petits soldats ont besoin de deux choses pour remplir parfaitement leur mission : être bien nourries et être bien nettoyées !

Il faut donc travailler sur différents aspects de notre hygiène de vie : l’alimentation qui est le socle fondamental, le repos, l’exercice physique, le mental et l’élimination des déchets.

1/ Côté alimentation, misez sur les fruits et légumes !

Ils sont champions pour apporter aux cellules les nutriments, les vitamines et les oligo-éléments dont elles ont besoin. Privilégiez toujours le bio (qui vous garantit le moins de pesticides), la saison (des tomates en hiver ? Fuyez !), la proximité (évitez les destinations exotiques qui font venir vos fruits par bateau ou par avion, et en plus vos agriculteurs vous diront merci) et consommez-les le plus rapidement possible (pas de stock de 10 jours au frigo).

L’idéal est de les manger cru pour conserver tous les bienfaits. Toutefois, si vous avez les intestins en vrac, vous pouvez parfaitement envisager des jus de légumes ou une cuisson très légère à la vapeur. Pour les fruits, évitez les jus. Le mieux ce sont les fruits entiers, avec les fibres.

Pensez également aux « super aliments » : les graines germées sont un formidable concentré d’éléments essentiels. Vous pouvez les acheter en magasins bio ou les préparer vous-même. Les algues sont également très intéressantes pour les minéraux qu’elles apportent. Vous pouvez par exemple faire une cure de spiruline (conseillée pour les plus fatigués d’entre vous) ou tout simplement assaisonner vos salades de nori, de wakamé ou de laitues de mer (attention aux hyperthyroïdie !)

Enfin, ne faite pas l’impasse sur les produits de la ruche : la propolis, le pollen et la gelée royale sont des produits d’exception qu’il conviendra de prendre sous forme de cure préventive.

Et les compléments de vitamines achetés en pharmacie et que les publicités nous vantent à longueur de journée ? Si vous n’avez pas de problèmes intestinaux particuliers qui empêcheraient une bonne absorption, les conseils donnés plus haut vous permettront très largement de couvrir vos besoins journaliers. A condition toutefois de consommer des végétaux à chaque repas.

Bien entendu, il ne s’agit pas de ne manger que des végétaux, mais ne perdez pas les bénéfices des fruits et légumes avec une alimentation industrielle, prête à consommer, bourrée d’additifs, de colorants, de sucres, de sel et d’acides gras saturés.


2/ Le sommeil est également un facteur primordial dans l’immunité. C’est pendant que vous dormez que votre corps se répare, se régénère et recharge les batteries.

Mettez donc toutes les chances de votre côté pour avoir un sommeil de qualité : l’assiette du soir doit être assez légère pour permettre à votre estomac de digérer rapidement et simplement. Évitez les excitants type alcool, coca, thé …

Laissez passer un laps de temps suffisamment long entre le dîner et le coucher pour permettre au processus de digestion gastrique d’aller à son terme et ne pas gêner le sommeil (conseil encore plus vrai en cas de RGO).

Bien évidemment, l’exercice physique est plutôt à pratiquer le matin et en tout cas à éviter après 21h.

Et enfin, créez-vous une routine de sommeil : une heure avant le coucher, placez-vous dans un environnement calme, propice à l’endormissement. Prenez un bain si vous aimez ça, lisez, écoutez de la musique (plutôt calme et douce), méditez, respirez.

3/ Le troisième point à travailler est le mental : le stress est un ennemi redoutable du système immunitaire.

Quelques petits conseils pour vous détendre : l’exercice physique tout d’abord ! En naturopathie, on dit que le muscle est le contrepoids du nerf. Du coup, une activité intense vous permettra de délester toutes les tensions accumulées au fil du temps.

La respiration est également un allié de choix lorsqu’il s’agit de lâcher prise : testez la cohérence cardiaque. Après quelques jours de pratique, vous en ressentirez les bienfaits.

Ne sous-estimez pas non plus le pouvoir de la nature sur le mental : une bonne balade en forêt, en bord de mer, sur un sentier de montagne ou tout simplement dans un parc, pendant au moins une heure, vous changeront les idées. Et si vous pratiquez en même temps des respirations profondes, c’est le jackpot (testez donc la marche afghane)

Enfin, n’oubliez pas que, parfois, lorsque le mental est particulièrement chargé, une aide est la bienvenue : un thérapeute peut vous aider à retrouver la sérénité avant que le corps ne lâche. Pensez-y.

4/ Pour parfaire le travail, il faut également travailler l’élimination des déchets qui s’accumulent dans l’organisme et constituent le terrain idéal pour le développement des pathogènes.

Le moyen le plus simple pour faire un nettoyage suffisamment efficace est d’utiliser la peau : elle présente l’avantage d’être à la fois un mini foie et un mini reins (nos 2 organes principaux d’élimination).

La clé est donc la transpiration : le sport suffisamment intensif, le sauna ou les embaumements aux huiles essentielles, à vous de choisir en fonction de vos goûts, de vos capacités physiques et de votre santé du moment (pour le sauna, attention aux problèmes cardiaques et aux problèmes de circulation sanguine).

Il existe d’autres méthodes pour se nettoyer, sous forme de cures de désintoxication. Mais ces dernières nécessiteront un accompagnement pour éviter d’éventuels désagréments.

Je terminerai par quelques remèdes naturels (parmi tant d’autres)

Petit avertissement tout de même : une plante ou une huile essentielle ne seront efficaces que si vous les aidez par des mesures d’hygiène de vie comme celles expliquées dans cet article.

L’extrait de pépin de pamplemousse est mon chouchou : d’une efficacité redoutable , vous pouvez l’utiliser en préventif ou en curatif à raison de 10 à 20 gouttes, 1 à 3 fois par jours (selon que vous le prenez pour prévenir ou pour guérir). Attention toutefois si vous prenez des médicaments.

L’huile essentielle de ravintsara est l’antivirale par excellence ! Elle vous aidera à prévenir toutes les pathologies particulièrement de la sphère ORL. Et en plus, elle s’utilise très facilement.

Le ginseng est un excellent booster d’immunité que vous prendrez sous forme de cure.

Pour le mental qui « chauffe », pensez aux infusions de camomille, de valériane ou de passiflore, mais aussi aux huiles essentielles de lavande fine et de petit grain bigarade.

Vous trouverez tous ces remèdes en pharmacie et en boutiques bio.

Demandez toujours conseils avant de consommer des compléments alimentaires quels qu’ils soient, surtout si vous êtes enceinte, prenez des médicaments ou suivez des thérapies. Attention aussi aux jeunes enfants.


Vous voilà paré !


Si nos lecteurs veulent te contacter :

Voici mes coordonnées :

Mon téléphone : 06 25 79 54 60

Mon email : masanteenmains@gmail.com

Mes réseaux sociaux : faridboulariah_ (instagram) et Farid Boulariah-Naturopathe (facebook)

Influence Santé, le magazine qui vous aide à reprendre votre santé en mains, tous nos conseils en Naturopathie, Réflexologie, Phytothérapie, alimentation....

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 − 14 =