soins naturels

Ménopause : nos solutions naturelles pour mieux vivre votre ménopause 

Écrit par  | 

C’est bientôt la ménopause ? Pas de panique, il est aujourd’hui possible de traverser cette période bien difficile en douceur.

Face aux nombreux symptômes de la ménopause, vous pouvez agir en amont et rendre ce cap bien plus supportable.

Pour cela, il est important de lutter contre les symptômes les plus désagréables à l’approche de la ménopause. Cela comprend les bouffées de chaleur, la dépression, la perturbation du sommeil…etc. A ce titre, il s’agit de mettre en place un véritable mécanisme de prévention visant à vous prémunir des pathologies post-ménopausiques : citons notamment les maladies cardiovasculaires et l’ostéoporose.

Les hormones naturelles : la solution à prendre avec des pincettes

Les hormones naturelles à l’image de la sDHEA peuvent vous aider à réguler vos symptômes. Comment ? Sécrété par les glandes surrénales puis transformé en œstrogènes par le tissu adipeux, ces précurseurs lointains des hormones sexuelles n’agissent pas de la même manière. La sDHEA étant moins agressive, elle contribue en quantité suffisante dans le sang :

  • Au maintien de la masse musculaire.
  • A la réduction des risques de surpoids.
  • Au renforcement des effets antidépresseurs.
  • A une protection contre le déclin cognitif.
  • Au renforcement des effets antivieillissement de la peau.

Il est également à noter qu’un dosage préalable est requis. Cela vise à en adapter la posologie tout en prenant en compte des contre-indications notamment en cas de cancers hormonodépendants.

Ces phyto-œstrogènes sont majoritairement présentes dans les légumineuses (les isoflavones). Le soja ou encore les lignanes des graines de lin font partie du groupe des polyphénols. Ils ont largement brillé à la lumière des études récentes démontrant leur intérêt dans la prévention des cancers du sein.

Par ailleurs, la réputation de ces hormones se retrouvent « effacée » face aux multiples symptômes fonctionnels de la ménopause.

Face à la dépression : que faire ?

Un passage malheureusement quasi obligé à la ménopause, la dépression. Pour lutter contre ce type de symptômes, un accompagnement psychothérapeutique est très souvent plus que nécessaire. A côté, le stress pathologique et les troubles dépressifs peuvent être mieux pris en charge à l’aide d’une alimentation riche en oméga 3 et en magnésium sous sa forme assimilable par l’organisme. Dans cette même perspective : quelques plantes comme le safran, le ginseng la rhodiola peuvent également s’avérer efficaces.

Les bouffées de chaleur : peut-on en finir ?

Parmi les symptômes les plus communs, les bouffées de chaleur demeurent des plus marquants chez les femmes arrivées à la ménopause. Désagrément n°1 toutes catégories, aucune solution ne peut en venir à bout à 100 %.

Quelques règles d’hygiène de vie sont tout de même à adopter pour se sentir mieux. Il s’agit de :

  • Arrêter de fumer.
  • Réduire votre consommation de caféine et d’alcool.
  • Eviter de trop vous couvrir.
  • Dormir dans un endroit frais pour passer de meilleures nuits et éviter la fatigue du lendemain.
  • Vous hydrater avec des boissons fraîches.

Plusieurs plantes se sont avérées inefficaces, voire dangereuses en association avec d’autres pathologies. Néanmoins, la sauge sort du lot en apportant une réelle action œstrogénique puissante contre les bouffées de chaleur. Son action antisudorale fait en sorte de vous soulager durablement.

Chez la femme, étant donné que le stress augmente les bouffées de chaleur, il semble donc judicieux de travailler à sa réduction. Cela passe par une cure de magnésium, la pratique de la relaxation, la cohérence cardiaque…

De plus, l’activité physique et le yoga contribuent à la diminution des bouffées de chaleur ou de l’insomnie.

L’ostéoporose, est-ce une fatalité ?

La réponse est bien évidemment que NON ! L’ostéoporose n’est en aucun cas une fatalité du moment qu’elle est prise au sérieux. Cela passe notamment par la pratique d’une activité physique régulière considérée comme le 1er facteur de prévention de l’ostéoporose.

Par ailleurs, il s’agit d’éviter une alimentation trop grasse et issues des tissus animaux. En revanche, alimentation basifiante et anti-inflammatoire est à privilégier. Les végétaux : fruits et légumes, sont vos vrais amis aux cotés des céréales bio et des légumineuses !

Alors faites plaisir à votre corps et optez pour des aliments riches en calcium : les eaux minéralisées, les amandes, les sardines entières, les algues, les oléagineux.

Pour finir, les vitamines D3 et K2 en complément alimentaire vous aideront à combattre l’ostéoporose.

 

 

formation gratuite aromathérapie

Influence Santé, le magazine qui vous aide à reprendre votre santé en mains, tous nos conseils en Naturopathie, Réflexologie, Phytothérapie, alimentation....

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 ⁄ 9 =