Formation Aromathérapie offerte! télécharge la immédiatement

Les bienfaits du jeûne sec

les bienfaits du jeûne sec

Pendant un jeûne sec, le système digestif et l’estomac sont au repos. Cette diète permet donc de nettoyer en profondeur l’organisme et de soulager certains maux. Quelles sont les règles à respecter pour que le jeûne se déroule dans les meilleures conditions ?

Un jeûne sec : c’est quoi au juste ?

Au fil du temps, le corps accumule des déchets qui peuvent être toxiques pour l’organisme. On peut les classer en deux catégories :

  • les colloïdes : ils sont dus à une alimentation renfermant une grande quantité de lipides et glucides comme les légumineuses, le gluten, les céréales, les confiseries… Ils peuvent engendrer des maladies diverses comme les rhinites, l’asthme ou même les bronchites,
  • et les acides : ils sont causés par le stress, la consommation excessive de viande, poissons, gibiers, chocolat, thé et café.

Pour évacuer ces déchets, le naturopathe peut suggérer à son patient un jeûne. On distingue également deux types de jeunes.

Le jeûne humide

On parle aussi de jeûne hydrique qui est très efficace pour vider les cristaux dans l’organisme. Pendant un ou plusieurs jours, la personne ne mange pas. Par contre, il boit de l’eau faiblement minéralisée pour nettoyer son organisme des impuretés.

Le jeûne sec

Pendant un jeûne sec, on se prive de nourriture, mais également d’eau. Contrairement aux dires, la personne qui jeûne ne risque pas de mourir s’il respecte les règles de base.

Quand jeûner ?

Il est plus judicieux de jeûner pendant les saisons chaudes, notamment en été. La raison ? Lorsque la température monte, on a tendance à réduire le quota à chaque repas et consommer des produits plus légers. Sinon, il est aussi conseillé de suivre un jeûne sec pendant le changement de saison puisque l’organisme change également de fonctionnement : avant l’arrivée de l’automne ou du printemps. En revanche, évitez de jeûner en hiver puisque les besoins de l’organisme sont plus importants à cette période de l’année.

Dans quels cas suivre un jeûne sec ?

Le jeûne sec est fortement recommandé si la personne souffre d’une maladie neurologique, bronchopulmonaire, gastro-intestinale, gynécologique, du système musculosquelettique, urologique, auto-immune, dermatologique, du système cardiovasculaire et de lyme. La plupart des praticiens recommandent une durée maximale de 48 heures.

En outre, il faut choisir un lieu adapté et se faire accompagner par des personnes ayant de l’expérience dans ce mode de diète. Des experts ont déjà jeûné plusieurs fois, donc ils sont en mesure de comprendre ce que l’individu peut endurer pendant ces quelques jours. L’encadrement est aussi nécessaire, notamment lors de la survenue des crises et des douleurs. En tout cas, l’idéal est de participer à des cures de jeûnes animées afin de bénéficier d’un guide et d’un soutien jusqu’à la fin du jeûne.

Quelles sont les contre-indications ?

Le jeûne sec est réservé aux personnes en bonne santé. Ceux qui souffrent des maladies suivantes doivent donc s’abstenir : insuffisance rénale, carence nutritionnelle, boulimie, anorexie, hyperthyroïdie, insuffisante hépatique, diabète de type 1, tumeur maligne, hémoblastose, tuberculose pulmonaire, maladie endocrinienne, maladie inflammatoire des voies respiratoires ou de l’abdomen, problème sanguin, thrombophlébite, thrombose et hypertension. Le jeûne sec est aussi interdit pendant la grossesse et l’allaitement ainsi que chez les jeunes enfants de moins de 7 ans.

Pourquoi programmer un jeûne sec ?

Les effets du jeûne se font ressentir à la fin du deuxième jour. En effet, c’est à partir de 48 heures que l’organisme est en mesure de commencer le processus d’autorégénération et d’autoguérison. Les cellules pathologiques sont éliminées et le corps rajeunit de manière naturelle sans avoir recours à la médication. Le sang est aussi purifié. Quoi qu’il en soit, les bienfaits d’une abstinence d’eau et de nourriture sont nombreux.

La stimulation du processus de guérison

Le jeûne sec est une technique infaillible pour stimuler le processus de guérison. En effet, en se privant de nourriture et d’eau, l’immunité est stimulée permettant ainsi d’augmenter la résistance du corps.

La diminution de l’inflammation et la prolifération des bactéries

Pendant la période de diète, le corps est déshydraté. Ce qui entraine une concurrence entre les cellules saines et pathogènes. On tient aussi à noter que les inflammations ainsi que les bactéries pathogènes et les virus ne peuvent survivre sans eau. La raréfaction d’eau permet donc de les éliminer et de contribuer au dégonflement de l’inflammation.

La brûlure des graisses

Pour ceux qui souhaitent brûler des graisses rapidement, c’est certainement la meilleure solution. D’ailleurs, l’effet du jeûne sec est très rapide. La perte de poids se fait ressentir en quelques jours seulement. Cette solution peut donc être une bonne alternative pour les personnes souhaitant maigrir. Cependant, il faut bien se préparer physiquement et mentalement, car c’est une technique extrême par rapport au jeûne classique.

La stimulation des cellules souches et le nettoyage lymphatique

Les cellules souches sont stimulées lorsqu’une personne s’abstient de manger et de boire. C’est donc un moyen efficace et sans danger pour aider le corps à s’autoguérir. De plus, le jeûne nettoie le système lymphatique et améliore la fonction rénale. Le principe est simple : en l’absence d’eau, le corps est contraint de puiser dans ses réserves, notamment dans le système lymphatique. Pourtant, ce réseau renferme des déchets et métaux lourds. Pour s’en débarrasser, il faut éviter de boire.

L’amélioration de l’état des patients atteints du diabète de type 2

Le jeûne sec a des effets positifs sur le taux de glycémie et la tension artérielle. Il est donc recommandé de pratiquer au moins 24 heures de privation d’eau et de nourriture pour profiter des bienfaits du jeûne sec et améliorer la durée et la qualité du sommeil.

L’amélioration de la fonction rénale

Grâce à un jeûne de plusieurs jours sans eau, les reins peuvent éliminer facilement les acides. En arrêtant de boire, vous allez donc stimuler les reins et aider vos appareils à se reconstituer. En même temps, c’est un excellent moyen pour améliorer le fonctionnement du système musculosquelettique afin de combattre l’ostéoporose, l’arthrite, etc.

La prévention des cancers

Il a aussi été prouvé que le jeûne sec possède des effets bénéfiques dans le cadre de la prévention contre les cancers et des traitements de chimiothérapie. Le traitement est en effet plus efficace s’il est précédé d’un jeûne 24 à 72 heures avant le jour J. Toutefois, il faut demander l’accord de l’oncologue avant de se lancer.

Les vertus sur le cerveau et les maladies banales

Le jeûne sec est reconnu pour son action anti-inflammatoire sur le cerveau. Il est donc conseillé de passer le cap pour réduire les troubles psychiques et les maladies dégénératives. De plus, cette diète peut aussi avoir des effets positifs pour le traitement de certaines maladies courantes à l’instar des candidoses, du syndrome prémenstruel et des œdèmes, car le système immunitaire est stimulé.

Le jeûne sec pour retarder le vieillissement

Le jeûne sec est aussi connu pour son action anti-inflammatoire et antioxydante. Par conséquent, il est préférable de s’y mettre pour lutter contre le vieillissement cellulaire et rajeunir la peau.

Les autres bienfaits du jeûne sec

Le jeûne sec est aussi efficace pour limiter la perte musculaire, apaiser les douleurs, détoxiquer l’organisme, prévenir les désordres métaboliques, lutter contre la dépendance (alcool, tabac ou nourriture) et accélérer la réparation des tissus. Item, cette forme de jeûne aide à faire disparaitre la fatigue et la frilosité.

Doit-on faire appel à un professionnel ?

Un régime effectué en solitaire présente un risque. Voilà pourquoi l’accompagnement d’un professionnel est fortement recommandé. En effet, il sera en mesure de préparer physiquement et mentalement l’individu avant le jeûne (au moins 3 mois avant le jour J) et saura donner toutes les clés en main pour réussir la diète.

Bon à savoir : Le jeûne permet de nettoyer le corps et d’évacuer les tensions. Ce qui peut déstabiliser la personne. Aussi, la présence d’autres individus suivant les mêmes objectifs peut être réconfortante.

Quels sont les risques ?

Il existe quelques effets secondaires qui peuvent survenir pendant et après le jeûne sec :

  • la crise d’acidose : elle est très fréquente dans les deux premiers jours,
  • les douleurs : selon la pathologie, la personne peut ressentir une augmentation des symptômes et des douleurs. Mais cela est généralement temporaire et les mauvaises odeurs : la mauvaise haleine et la transpiration excessive sont dues au processus de cétose.

Reprise alimentaire : quelles sont les règles à respecter ?

À la fin du jeûne sec, l’estomac ne fabrique que peu de suc gastrique et d’enzyme de digestion. C’est pourquoi la faim disparait. Il faut donc rester vigilant pour éviter la pancréatite et l’intoxication. A priori, il faut boire de l’eau progressivement pour s’hydrater. En vous y prenant petit à petit, vous évitez la rétention d’eau.

Après quelques heures, buvez doucement du jus de légumes crus ou pressés mélangé avec de l’eau tiède : carotte, courgette, épinard… Le jus de blé est riche en oligo-éléments et en vitamines si vous souhaitez faire le plein de minéraux. Si le goût ne vous convient pas, utilisez des arômes pour parfumer la boisson.

Pour ceux qui se sentent faibles, n’hésitez pas à consommer des bouillons ou des soupes. En tout cas, il est possible de survivre avec du jus de légumes frais jusqu’à 3 semaines à condition de fournir à l’organisme tous les nutriments nécessaires. Quoiqu’avant de suivre un tel régime, il est plus judicieux de demander conseil à un professionnel de la nutrition ou de la santé.

Influence Santé, le magazine qui vous aide à reprendre votre santé en mains, tous nos conseils en Naturopathie, Réflexologie, Phytothérapie, alimentation....