Avoir une bonne alimentation grâce à la naturopathie

S’alimenter figure dans le premier socle de la pyramide de Maslow. L’alimentation étant indispensable à la survie de l’homme. Hippocrate disait : « Que ton aliment soit ta seule médecine ! ». Selon lui, les aliments ont le pouvoir de guérir les maux et les blessures et favorisent la bonne santé. La naturopathie repose sur les principes d’Hippocrate. Une bonne alimentation est le premier pilier de cette pratique pour maintenir un équilibre corps-esprit.

 

La place de l’alimentation dans la naturopathie

Face au nombre grandissant de maladies et de cancers dus aux substances chimiques présentes dans les aliments, l’individu commence à s’orienter vers des solutions naturelles et une alimentation saine et bio pour préserver sa santé.

La naturopathie privilégie une alimentation vivante. Attention, je vous rassure immédiatement, cela ne veut pas dire manger des animaux ou des insectes vivants. Ce type d’alimentation consiste seulement à consommer des aliments à l’état primaire, naturels et contenant encore toutes leurs vertus et leurs bienfaits nutritifs. Le but étant d’éliminer les aliments modifiés, industriels, trop préparés et contenant une trop grande quantité de conservateurs.

Aujourd’hui, nous avons tendance à surcharger nos assiettes, ce qui encombre notre organisme et favorise l’encrassement du corps. Les toxines s’accumulent dans les émonctoires et n’arrivent plus à éliminer.

La naturopathie part du principe que notre alimentation actuelle est incompatible avec notre système digestif. Les aliments modifiés ou transformés affaiblissent et déséquilibrent notre organisme. La digestion se fait plus longue et les molécules mettent du temps à être éliminées.

À long terme, ces toxines provoquent des maladies chroniques (diabète, hypertension…), des maladies auto-immunes (sclérose en plaques…) et des maladies neurodégénératives (maladie d’Alzheimer, maladie de Parkinson…).

Notre alimentation devrait être au plus proche de celle de nos ancêtres et de nos grands-parents. Ces derniers mangeaient des aliments locaux, bio et de saisons.

 

Quels sont ses principes ?

 

  1. Manger avec envie et plaisir

La naturopathie conseille de manger dans le calme et dans des conditions optimales sans télé et sans téléphone. On veillera à préparer nos plats avec envie et à les décorer soigneusement. L’objectif étant de se focaliser essentiellement sur ce qui a dans notre assiette en favorisant l’éveil des sens et la pleine conscience. Prendre le temps de manger réduit la survenue des pulsions alimentaires incontrôlées.

  1. Se nourrir simplement et sans abondance

Idéalement, une assiette saine contient ¼ de légumes crus, ¼ de légumes cuits, ¼ de protéines et ¼ de féculents. Ces rations répondent aux besoins nutritionnels et journaliers. La nourriture en abondance ralentit la digestion et favorise l’apparition de problèmes gastro-intestinaux (ballonnements, colopathies…).

  1. Prendre le temps de mastiquer

La société actuelle fait que nous n’avons plus le temps de manger. On opte pour des repas faciles et rapides à consommer comme les plats tout prêts ou les sandwichs-triangle. La consommation d’aliments mous est néfaste pour la santé car elle réduit le temps de mastication. Bien mâcher est essentiel pour assurer une bonne digestion, maintenir une hygiène dentaire et réduire les sensations de faim.

  1. Consommez des produits frais et de saisons

Les produits frais et de saisons sont plus savoureux et contiennent plus de bienfaits nutritionnels. Les transports alimentaires exposent les aliments à un risque de pollution et de mauvais traitement. En effet, afin de retarder la maturation des fruits et des légumes, ceux-ci sont recouverts de produits chimiques. C’est pourquoi, il est important de privilégier des fruits et des légumes locaux.

  1. Mangez une nourriture issue de l’agriculture biologique

Bien manger passe par la sélection de produits de qualité. L’agriculture biologique est respectueuse de l’environnement et favorise le traitement de ses aliments par des moyens naturels ce qui limite l’utilisation de pesticides et la présence de métaux-lourds. La consommation d’une nourriture bio permet de limiter l’accumulation de substances toxiques dans notre organisme et de réduire les risques d’intoxication alimentaire.

  1. Prendre 3 repas et 2 collations par jour.

Afin d’éviter les grignotages et la malbouffe, il est important d’effectuer 3 repas par jour : petit déjeuner, déjeuner et dîner avec 2 collations par jour si besoin à 11 h 00 et à 17 h 00 avec un espacement de temps de 2 à 3 heures après chaque repas.

  1. S’hydrater suffisamment

L’équilibre acido-basique est indispensable pour nous maintenir en bonne santé. L’eau a pour rôle de soutenir le fonctionnement des enzymes, le fonctionnement des émonctoires et d’aider au transport des nutriments dans le corps. Un manque d’eau pourrait être la cause d’une fatigue, d’un surpoids ou bien d’une hypertension. Il est recommandé de consommer de 1,5 à 3 litres d’eau par jour.

 

Quels sont les bienfaits d’un régime naturopathique ?

 

En naturopathie, l’alimentation permet de favoriser l’auto-guérison et l’énergie vitale. La consommation d’aliments sains et adaptés aide à perdre du poids et à se maintenir en forme. Un régime naturopathique prévient les cancers, le vieillissement prématuré, les maladies cardiovasculaires et dégénératives et les troubles métaboliques et digestifs. Par ailleurs, cette diète spécifique permet d’augmenter l’espérance de vie et les capacités cérébrales.

 

Quels sont les aliments à consommer ?

 

Une cure naturopathique s’appuie une alimentation vivante et par conséquent sur des aliments bioactifs et biogénétiques :

Les légumes crus ou les crudités : concombre, tomate, radis, fenouil, endive…

La salade verte : laitue, pousse d’épinard, mesclun, roquette, mâche…

Les fruits secs : pruneau, datte, figue…

Les fruits oléagineux : noix de cajou, amande, noisette, cacahuète, pistache, pignon…

Les fruits et baie divers : banane, mangue, avocat, pastèque, myrtille, groseille…

Les algues : spiruline, haricot de mer, kombu royal, laitue de mer…

Le miel brut

Les légumes : pomme de terre, carotte, aubergine, courgette…

Les légumineuses : lentille, flageolet, pois, fève …

Les graines : lin, chia, sésame, courge, pavot…

Les huiles de première pression à froid : olive, tournesol, coco, noisette …

Les laits végétaux : amande, noisette, soja, coco…

Les fromages et yaourts au lait cru 

Le chocolat brut contentant 90 % de cacao

Herbes et épices : ail, basilic, cannelle, romarin, safran…

Les protéines animales : poissons et viandes

Les céréales complètes : blé, quinoa, boulgour, seigle…

Thé, tisane, infusion, café

 

De préférence, les aliments seront cuits à la vapeur, à l’étouffée ou au wok pour conserver leurs propriétés. Les fruits et les légumes peuvent être préparés en jus ou en smoothies.

Un exemple de menu à la journée

Matin

Un jus d’orange fait maison

+
une poignée de fruits secs

+
2 tranches de pain complet

+
Un yaourt cru au miel

+
Un grand verre d’eau

11h00

Fruits au choix : fraise, raisin, pèche, pastèque, amande noisette….

Déjeuner

Entrée : carotte râpée

+

Plat : 1/3 de cabillaud, 1/3 de riz et 1/3 de courgette

+ une tranche de pain complet

+

Un grand verre d’eau

Dessert : infusion, thé, tisane, café.

17h00

Smoothie :

Pomme et banane

Soir

Entrée : jus d’artichaut

+

Plat : salade de quinoa aux fèves et aux radis

+

une tranche de pain complet

+

Un grand verre d’eau

Dessert : infusion, thé, tisane

 

Les desserts sont à éviter en fin de repas, mais vous pouvez consommer des compotes sans sucres, des crèmes au lait de châtaigne, des pâtisseries maison ou des fromages et yaourts au lait de brebis ou de chèvre.

Le régime naturopathique est relativement simple à appliquer et ne demande pas beaucoup de temps de préparation. Il vous assure une alimentation saine et équilibrée et le maintien d’une santé optimale.